5 450.30 PTS
-0.94 %
5 444.00
-0.94 %
SBF 120 PTS
4 367.69
-0.85 %
DAX PTS
12 877.25
-1.02 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
+0.00 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

Le taux d'absence moyen des salariés du privé est resté stable en 2016

| AFP | 304 | Aucun vote sur cette news
Le taux d'absence est plus élevé à partir de 55 ans, en raison de la longueur des arrêts de travail et non de la fréquence des absences
Le taux d'absence est plus élevé à partir de 55 ans, en raison de la longueur des arrêts de travail et non de la fréquence des absences ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le taux d'absence des salariés du privé en France s'est établi en moyenne à 4,59% en 2016, quasiment stable par rapport à 2015 (4,55%), selon le neuvième baromètre du groupe de conseil Ayming (ex-Alma Consulting Group), portant sur une base de 82.000 entreprises (plus de 1,7 million de salariés).

Ce pourcentage, qui correspond à 16,8 jours d'absence par an, révèle cependant des disparités significatives selon les secteurs d'activité.

Celui des services est le plus touché (5,48% contre 5,65% en 2015) quels que soient les âges, ainsi que la santé (5,04% contre 4,81% en 2015).

"Ces secteurs cumulent à la fois les conditions de travail difficiles et une moins grande habitude de la mise en place d'actions de prévention, des situations de désengagement et d'usure professionnelle. Ce sont les deux seuls secteurs dans lesquels le taux d'absentéisme des moins de 30 ans est supérieur à celui des moins de 40 ans", soulignent les auteurs de l'enquête.

Les secteurs de l'industrie et du BTP sont en revanche les moins touchés (3,43%). Ils enregistrent une baisse de 1% par rapport à 2015, bénéficiant des "efforts de prévention réalisés", selon l'enquête.

Comme chaque année, le taux d'absence est plus élevé à partir de 55 ans (7,87%) en raison de la longueur des arrêts de travail et non de la fréquence des absences. Cette hausse, soulignent les auteurs du baromètre, débute significativement dès 50 ans pour le secteur des services.

Ce taux d'absentéisme fluctue également en fonction des années d'ancienneté. Avec un taux global de 5,81%, les salariés arrivés dans l'année sont plus absents que les autres. Il atteint 7,19% dans les services et 7,37% dans le secteur de la Santé, faute de parcours d'intégration et de systèmes de tutorat structurés, estiment les auteurs, qui jugent ces salariés "moins impliqués".

Enfin, l'écart entre l'absentéisme féminin et masculin se confirme et s'accentue en 2016 avec un taux de 4,98% de femmes absentes contre 3,34% pour les hommes (4,18% et 3,72% en 2015).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

La baisse s'est accélérée en fin de matinée

Publié le 18/06/2018

Déclaration des transactions sur actions propres   Paris, le 18 juin 2018   Déclaration des transactions sur actions propres réalisées du 11 au 15 juin 2018…

Publié le 18/06/2018

Le groupe aérien allemand Lufthansa est en contact avec la compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle. « En Europe, tout le monde se parle et une nouvelle vague de consolidation approche, ce qui…

Publié le 18/06/2018

Le fonds détient 6,14% du capital...

Publié le 18/06/2018

Nexans dévisse de 17,07% à 30,22 euros, au plus bas depuis février 2016. Il emporte dans son sillage le n°1 mondial de son secteur, l'italien Prysmian, qui perd 1,71% à 24,74 euros. Les…