Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 167.50 PTS
-0.26 %
8 124.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
6 192.19
-0.28 %
DAX PTS
18 704.42
-0.18 %
Dow Jones PTS
40 003.59
+0.34 %
18 546.23
-0.06 %
1.087
+0.02 %

Le Royaume-Uni interdit l'exportation d'animaux d'élevage vivants

| AFP | 349 | Aucun vote sur cette news
Le Parlement britannique a voté mardi en faveur de l'interdiction de l'exportation d'animaux d'élevage vivants, une décision pionnière pour le Royaume-Uni, qui se démarque de l'Union européenne où cette pratique est toujours en vigueur
Le Parlement britannique a voté mardi en faveur de l'interdiction de l'exportation d'animaux d'élevage vivants, une décision pionnière pour le Royaume-Uni, qui se démarque de l'Union européenne où cette pratique est toujours en vigueur ( Daniel LEAL / AFP/Archives )

Le Parlement britannique a voté mardi en faveur de l'interdiction de l'exportation d'animaux d'élevage vivants, une décision pionnière pour le Royaume-Uni, qui se démarque de l'Union européenne où cette pratique est toujours en vigueur.

Ce projet de loi sur le bien-être des animaux d'élevage doit mettre fin à l'exportation de milliers de bovins, porcs, chèvres, moutons, sangliers et chevaux destinés à l'abattage ou à l'engraissement depuis ou via l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Ecosse.

Déjà approuvé par les élus de la Chambre des Communes, le texte a été adopté mardi par la Chambre des Lords. Il sera inscrit dans la loi une fois qu'il aura reçu le sceau royal, une formalité.

Emma Slawinski, l'une des responsables de l'organisation de protection des animaux britannique RSPCA, qui milite depuis près de 50 ans pour cette interdiction, l'a qualifié d'"accomplissement extraordinaire".

"Dans les années 1990, plus d'un million d'animaux étaient exportés hors du Royaume-Uni (chaque année). C'est un commerce odieux. Les souffrances des animaux sont intenses et durent longtemps, avec des voyages qui se comptent en jours et non pas en heures. Heureusement, cela ne se reproduira jamais", a-t-elle salué.

Cette proposition avait été formulée une première fois en 2017 par les conservateurs britanniques et présentée comme un "avantage du Brexit", les règles commerciales de l'UE empêchant les Etats membres d'interdire les exportations d'animaux vivants vers d'autres pays de l'Union.

"C'est un grand jour. Pendant des décennies, les animaux d'élevage ont enduré ces exportations insensées vers le continent - mais plus maintenant", a salué dans un communiqué Philip Lymbery, directeur général de l'organisation CIWF (Compassion in World Farming).

Lors du vote mardi, plusieurs membres de la Chambre des Lords ont regretté que la loi ne s'applique pas en Irlande du Nord, qui en vertu des règles post-Brexit, voit continuer de s'appliquer certaines réglementations de l'UE, en particulier en matière commerciale.

Les ONG de protection des animaux d'élevage exhortent l'Union européenne à interdire elle-aussi l'exportation d'animaux vivants vers les pays tiers, mais cette option a récemment été écartée par la Commission.

Dans sa proposition de révision de la réglementation fin 2023, toujours en cours de négociation, celle-ci lui a préféré un durcissement des exigences sur l'état des bateaux et la bientraitance des animaux à bord.

Ailleurs dans le monde, l'Australie s'est engagée à mettre fin à l'exportation de moutons vivants d'ici à 2028. La Nouvelle-Zélande a elle aussi interdit depuis avril 2023 l'exportation par voie maritime de bétail vivant.

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du lundi 13 mai 2024 au dimanche 19 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2024

La Bourse de Paris a consolidé dans le calme, ne parvenant pas à s’affranchir du plus haut annuel et historique atteint récemment (8.259,19 points le 10/05/24). 

Publié le 17/05/2024

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, à l’issue d’une séance marquée par des prises de bénéfices après avoir signé des records historiques la veille. 

Publié le 17/05/2024

Les actionnaires de SCOR ont adopté toutes les résolutions proposées, à l'heure où SCOR renforce encore davantage sa stratégie en faveur du...

Publié le 17/05/2024

Eiffage avait annoncé le 28 février 2024 une augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe en France, Belgique, Luxembourg, Espagne,...

Publié le 17/05/2024

AB Science SA communique un rectificatif sur les comptes consolidés au 31 décembre 2023...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Faut-il toujours investir dans l'immobilier en 2024 ?

Mercredi 22 mai
à 11h00

S'inscrire