En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
-0.23 %

Le Qatar va augmenter le salaire minimum "d'ici la fin de l'année"

| AFP | 166 | 4 par 1 internautes
Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale, ici à Davos le 23 janvier 2018, a salué
Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale, ici à Davos le 23 janvier 2018, a salué "une bonne nouvelle" ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

Le Qatar, engagé dans des réformes de sa législation du travail avant le Mondial-2022 de football, a l'intention d'augmenter le salaire minimum des travailleurs étrangers "d'ici la fin de l'année", a indiqué lundi une responsable de la Confédération syndicale internationale.

Il s'agirait de la première augmentation du salaire minimum depuis son introduction en novembre par l'émirat gazier du Golfe.

Depuis qu'il a été choisi pour accueillir la Coupe du monde, le Qatar est régulièrement accusé de ne pas suffisamment protéger les travailleurs migrants.

"D'ici la fin de l'année, nous nous attendons à ce qu'un nouveau salaire minimum soit fixé, c'est une bonne nouvelle", a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale.

Mme Burrow n'a pas chiffré l'augmentation envisagée mais a indiqué qu'elle serait calculée sur la base d'un "panier de biens" de consommation.

Elle s'exprimait après des rencontres ces deux derniers jours avec le ministre qatari du Travail, Issa Saad al-Jafali al-Nuaïmi, et des représentants du gouvernement à Doha.

Le salaire minimum mensuel a été fixé à 750 riyals (170 euros) lors de sa création, un montant jugé trop bas par les détracteurs du Qatar qui lui ont demandé de l'augmenter.

En plus du salaire, les travailleurs bénéficient de logements, de nourriture et de soins de santé pris en charge par leurs employeurs.

L'introduction d'un salaire minimum faisait partie d'un ensemble de changements majeurs de la législation du travail annoncés l'année dernière par le Qatar après la signature d'un programme triennal de coopération technique avec l'Organisation internationale du travail.

L'agence des Nations unies pour l'emploi a ouvert dimanche son premier bureau à Doha.

Parmi les autres réformes proposées figure l'abolition du système dit de la "kafala", qui lie les travailleurs à leurs employeurs, les empêchant de changer d'emploi ou de quitter le pays sans la permission de ces derniers, dans le cadre d'un système contesté de visas de sortie.

Une annonce sur l'annulation des visas de sortie est attendue d'ici quelques semaines.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…