Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 600.66 PTS
+0.83 %
6 621.0
+1.22 %
SBF 120 PTS
5 172.64
+0.87 %
DAX PTS
15 693.27
+0.78 %
Dow Jones PTS
34 479.60
+0.04 %
13 998.30
+0.27 %
1.211
+0. %

Le président du Conseil européen défend l'accord avec Pékin sur les investissements

| AFP | 256 | Aucun vote sur cette news
Le président du Conseil européen, à Bruxelles, le 1er juin 2021
Le président du Conseil européen, à Bruxelles, le 1er juin 2021 ( François WALSCHAERTS / POOL/AFP/Archives )

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a défendu l'accord sur les investissements conclu entre Bruxelles et Pékin, "un pas énorme dans la bonne direction", avant ses rencontres avec le président américain Joe Biden.

Le président de l'instance représentant les Vingt-Sept se rendra au sommet du G7, organisé de vendredi à dimanche en Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre), avant d'accueillir Joe Biden le 15 juin à Bruxelles, avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Après les vives tensions entre l'UE et les Etats-Unis sous l'administration Trump, Charles Michel a loué les efforts de Joe Biden pour restaurer la relation entre les deux blocs et le retour d'"un partenariat fort".

Dans ses relations avec la Chine, l'UE "ne transigera pas avec ses valeurs et libertés fondamentales ainsi qu'avec les droits humains", a-t-il assuré.

Mais, a-t-il expliqué lors d'un entretien lundi soir avec des journalistes dont l'AFP, "nous voulons rééquilibrer notre relation économique avec la Chine".

"Ces dernières années nous avons décidé de faciliter l'accès à notre marché unique" mais "il y a un manque de réciprocité", et "il a été décidé l'année dernière d'engager une accélération des négociations" en vue de cet accord.

Charles Michel, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, le président Macron, la chancelière Merkel et le président chinois Xi Jinping, en visioconférence, le 30 décembre 2020
Charles Michel, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, le président Macron, la chancelière Merkel et le président chinois Xi Jinping, en visioconférence, le 30 décembre 2020 ( JOHANNA GERON / POOL/AFP )

La Commission européenne, chargée de la politique commerciale des 27 États membres de l'UE, a conclu fin 2020 un accord surprise avec Pékin sur les investissements, après des années de blocage. L'Allemagne était l'un des plus ardents promoteurs de ce texte.

Le Parlement européen ainsi que les pays membres doivent encore approuver l'accord visant à ouvrir le marché chinois aux entreprises de l'UE. Mais cette ratification est pour l'instant gelée à la suite de sanctions européennes contre la Chine, accusée de violations des droits humains dans la région du Xinjiang.

Pékin a répliqué en prenant des contre-sanctions visant notamment des parlementaires européens et des universitaires.

Reconnaissant que cet accord suscitait le débat en Europe, il s'est dit "personnellement persuadé que ce qui est sur la table est un pas énorme dans la bonne direction (...) pour faciliter les investissements des sociétés européennes" soulignant aussi "les engagements pris par les autorités chinoises sur les droits sociaux" prévus par le texte.

La conclusion de cet accord a aussi surpris à Washington qui compte sur ses alliés pour soutenir sa politique de fermeté à l'égard de Pékin. Biden a ainsi allongé la semaine dernière la liste noire des entreprises chinoises interdites d'investissements américains.

Charles Michel s'est défendu de toute naïveté dans la relation avec Pékin, affirmant que la position des Américains était "très semblable" à celle des Européens.

"Pour eux, c'est un concurrent, mais il est aussi important de coopérer avec la Chine quand c'est nécessaire", a-t-il conclu.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 juin 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/06/2021

Selon un rapport de l’Inspection générale d'Orange, mandatée par le PDG Stéphane Richard, le dysfonctionnement des numéros d'urgence qui a eu lieu au soir du 2 juin 2021 serait bel et bien dû…

Publié le 11/06/2021

Canal+, la filiale de Vivendi, a annoncé dans un communiqué se retirer de la Ligue 1. Cette décision fait suite à l'attribution par la LFP des droits des lots des deux consultations Ligue 1 Uber…

Publié le 11/06/2021

5,7 millions d'actions auto détenues

Publié le 11/06/2021

Après la conversion des régimes de retraite de KLM en régimes collectifs à cotisations définies pour les pilotes et les personnels de cabine en 2017, un accord a également été conclu pour le…

Publié le 11/06/2021

Saint-Gobain a procédé en date du 11 juin 2021 à l’annulation de 5 700 000 d’actions auto- détenues achetées sur le marché. A l’issue de cette opération, le nombre total d'actions…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne