En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 482.18 PTS
+0.56 %
5 485.0
+0.61 %
SBF 120 PTS
4 392.57
+0.61 %
DAX PTS
12 409.86
+0.68 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.177
-0.02 %

Le plus gros fonds souverain au monde exhorte à la protection des océans

| AFP | 361 | Aucun vote sur cette news
Yngve Slyngstad (d), dirigeant du fonds d'investissement souverain norvégien, le plus important au monde, le 27 février 2018 à Oslo
Yngve Slyngstad (d), dirigeant du fonds d'investissement souverain norvégien, le plus important au monde, le 27 février 2018 à Oslo ( Ole Berg-Rusten / NTB Scanpix/AFP/Archives )

Les entreprises devraient en faire plus pour protéger les océans, notamment contre la pollution par des déchets plastiques, estime le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, dans un document publié mercredi.

"L'océan est un élément vital de la biosphère et un élément important pour l'économie mondiale", a souligné Yngve Slyngstad, le patron du fonds qui pèse 8.660 milliards de couronnes (890 milliards d'euros).

"Nous attendons des entreprises qu'elles gèrent les défis et opportunités liés à une utilisation durable des océans", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Poids lourd de la finance mondiale, le fonds a publié un document dans lequel il énonce ses attentes dans ce domaine à l'égard des quelque 9.000 entreprises dans lesquelles il est investi.

Il les enjoint notamment d'intégrer cette thématique dans leur stratégie, appelant par exemple les producteurs de plastique à envisager une transition vers une "économie circulaire" économe en matières premières et les armements de pêche à intégrer des projections sur les stocks futurs.

Ces attentes s'adressent aux entreprises actives en mer (transport maritime, pêche, aquaculture) mais aussi à celles basées à terre et qui peuvent avoir un effet sur les océans (distribution, industrie plastique, agriculture), précise le fonds.

Celui-ci a déjà dans le passé fait connaître ses exigences dans d'autres domaines, tels que la gestion de l'eau, la lutte anti-corruption, les droits de l'Homme ou encore la transparence fiscale, jugeant que de mauvaises pratiques en la matière pouvaient nuire à la rentabilité des entreprises.

Jeudi, le fonds a également publié un document dans lequel il examine sa contribution aux objectifs de développement durable de l'ONU.

"Notre contribution la plus importante est de renforcer la gouvernance, d'améliorer les performances et de promouvoir des pratiques d'affaires compatibles avec le développement durable", a affirmé M. Slyngstad.

À côté de ses exigences vertueuses dictées par des considérations purement financières, le fonds obéit à un ensemble de règles éthiques qui lui interdisent notamment d'investir dans les sociétés coupables de violations graves des droits de l'Homme, celles qui fabriquent des armes nucléaires ou "particulièrement inhumaines", ou dans les secteurs du charbon et du tabac.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

L'optimisme est plus que jamais de mise sur les marchés actions, le mouvement de hausse qui concerne le CAC40 depuis 3 séances, se...

Publié le 21/09/2018

L'indice flash composite en France d'IHS Markit se replie à 53,6 en septembre (54,9 en août), un plus bas de 21 mois. Les économistes tablaient sur 54,7. Dans les services, l'indice se replie à…

Publié le 21/09/2018

Global Bioenergies connait un début de séance très difficile, en forte baisse de 17% à 11,3 euros dans un volume représentant 0,8% du tour de table...

Publié le 21/09/2018

Fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 24% au premier trimestre, Geci International indique viser des revenus supérieurs à 32 ME sur l'ensemble de...

Publié le 21/09/2018

Fort effet de levier sur les marges