En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 653.36 PTS
-0.10 %
5 663.00
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 467.62
+0.07 %
DAX PTS
12 454.58
-0.03 %
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.00 %
1.105
+0.12 %

Le pétrolier iranien "ne se dirige pas vers la Grèce", selon Athènes

| AFP | 370 | 4.33 par 3 internautes
Un drapeau iranien flotte à bord du pétrolier Adrian Darya, connu auparavant sous le nom de Grace 1, au large des côtes de Gibraltar, le 18 août 2019
Un drapeau iranien flotte à bord du pétrolier Adrian Darya, connu auparavant sous le nom de Grace 1, au large des côtes de Gibraltar, le 18 août 2019 ( Johnny BUGEJA / AFP/Archives )

Le pétrolier iranien Adrian Darya, soupçonné de transporter du brut en Syrie et dont les États-Unis souhaitent l'arraisonnement, "ne se dirige pas vers la Grèce", a indiqué jeudi le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, en visite en France.

L'Adrian Darya "ne se dirige pas vers la Grèce et on n'a pas de demande de permis d'amarrage dans un port grec", a déclaré M. Mitsotakis, interviewé sur France24.

"Ce qu'on sait, c'est que le navire ne se dirige pas vers un port grec", a ajouté sans plus de précisions le chef du gouvernement, en visite à Paris où il est reçu par le président français Emmanuel Macron.

Le pétrolier, qui transporte 130.000 tonnes de brut, avait indiqué comme destination Kalamata, dans le sud de la péninsule grecque du Péloponnèse, mais il est "trop grand pour jeter l'ancre dans un port grec", avait déclaré mercredi le ministre adjoint grec des Affaires étrangères, Miltiadis Varvitsiotis.

"S'il entre dans les eaux grecques, il ne peut jeter l'ancre qu'au large et, à ce moment-là, nous examinerons" la situation, avait-il ajouté dans un entretien avec la chaîne de télévision privée grecque ANT1.

Athènes "ne souhaite en aucun cas faciliter le transport du pétrole en Syrie", avait-il insisté, soulignant que les autorités grecques avaient "subi des pressions" de la part des États-Unis.

Le pétrolier iranien Adrian Darya, connu auparavant sous le nom de Grace 1, au large des côtes de Gibraltar, le 18 août 2019
Le pétrolier iranien Adrian Darya, connu auparavant sous le nom de Grace 1, au large des côtes de Gibraltar, le 18 août 2019 ( Johnny BUGEJA / AFP )

Les armateurs grecs sont propriétaires de la plus grosse flotte commerciale mondiale.

Immobilisé depuis le 4 juillet au large de Gibraltar, ce navire avait levé l'ancre dimanche avec pour destination officielle Kalamata.

Selon le site internet de suivi MarineTraffic, il se trouvait jeudi au large de Skikda, dans l'est de l'Algérie.

Selon des experts grecs interrogés par l'AFP, le tanker pourrait vouloir transférer sa cargaison de brut sur des pétroliers plus petits, une opération dite de "ship-to-ship", qui a souvent lieu dans les eaux internationales près de la Grèce, de Chypre ou de Malte.

Chypre serait une "destination alternative", a rapporté jeudi le Wall Street Journal (WSJ), soulignant que le navire était à court de carburant.

Mais Chypre n'était pas disposée à secourir le bateau, selon des professionnels du secteur, cités par le WSJ.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Cegedim a révélé une perte nette part du groupe de 10,2 millions d’euros au premier semestre contre un bénéfice net de 0,7 million d’euros, un an auparavant. L’Ebitda de l'éditeur de…

Publié le 20/09/2019

Clarence Duflocq, 39 ans, est nommé Directeur « Strategy, Merger & Acquisition, Innovation and New Business Initiatives » de Thales Alenia Space (groupe Thales), à compter de septembre 2019. Il…

Publié le 20/09/2019

Korian progresse de 3,94% à 37,48 euros sur la place de Paris, dans le sillage de sa journée Investisseurs. Le gestionnaire de maisons de retraite médicalisées a relevé son objectif de cash-flow…

Publié le 20/09/2019

Abivax a creusé ses pertes semestrielles. Sur les six premiers mois de l'exercice, la biotech a accusé une perte nette de 14,2 millions, contre -7,2 millions un an plus tôt. Ce creusement reflète…

Publié le 20/09/2019

Par courrier reçu le 19 septembre 2019 par l'AMF, la société par actions simplifiée Amiral Gestion, agissant pour le compte de fonds dont elle assure...