5 412.83 PTS
-
5 350.50
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 330.92
+0.30 %
DAX PTS
12 540.50
-0.21 %
Dowjones PTS
24 462.94
-0.82 %
6 667.75
-1.58 %
Nikkei PTS
22 162.24
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Pétrole termine l'année en beauté, au plus haut depuis l'été 2015

| Boursier | 452 | Aucun vote sur cette news

Opep, ouragans et problèmes de production expliquent la bonne tenue des cours

Le Pétrole termine l'année en beauté, au plus haut depuis l'été 2015
Credits Reuters

Le baril de pétrole termine l'année sur des plus hauts de deux ans et demi avec un WTI et un Brent qui se négocient au-dessus des 60 dollars. Le baril de brut léger américain affiche pour le moment une hausse d'environ 12% sur l'année après avoir pris 45% en 2016. Le baril de la Mer du Nord avance pour sa part de plus de 15% après un bond de 52% l'an passé.

L'Opep est ses alliés prolongent leur accord

L'or noir a été soutenu au cours des derniers mois par l'anticipation, puis la confirmation, de la coupe de production de l'Opep et des grands pays producteurs, Russie en tête. Fin 2016, le cartel, dont l'Arabie saoudite, et ses alliés ont décidé de réduire leur production cumulée de 1,8 million de barils par jour (dont 1,2 mbj pour l'Opep) pour tenter de désengorger le marché et faire remonter les cours, déprimés depuis la mi-2014... Un accord dernièrement prolongé de neuf mois, soit jusqu'en novembre 2018.

Le marché tarde à se rééquilibrer

Une stratégie payante au regard du redressement des cours même si les excédents de production tardent à être épongés, et le rééquilibrage semble désormais reporté à la mi-2018, selon les experts. La hausse du prix du brut laisse en effet craindre un nouveau rebond de la production américaine qui pourrait atteindre des niveaux record l'an prochain.

"Le moteur principal du marché pétrolier cette année a été l'introduction, la conformité et l'extension de la réduction de production de l'OPEP et de la Russie", indique à Bloomberg, Ric Spooner, analyste chez CMC Markets. "Cela a permis au marché de réduire les stocks malgré les augmentations de production aux États-Unis, en Libye et au Nigeria".

Mauvaise météo et problèmes de production également en soutien

Outre cette coupe volontaire de production, le brut a également été dopé par le regain de tensions géopolitiques à travers le monde, et notamment au Moyen-Orient mais aussi par les multiples ouragans qui ont frappé le Golfe du Mexique. L'accumulation de problèmes de production en Mer du Nord ces dernières semaines, où le pipeline Forties reste quasi-fermé, explique aussi la bonne orientation des cours de l'or noir en cette fin d'année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/04/2018

Nexans Siège Social : 4 allée de l'Arche, 92400 Courbevoie, FranceTél : + 33 (0) 1 78 15 00 00 - www.nexans.comS.A. au capital de 43 494 691 euros…

Publié le 20/04/2018

Cette opération est hautement créatrice de valeur pour Eurazeo...

Publié le 20/04/2018

Les capitaux propres ont augmenté, et représentent désormais 32% du total bilan...

Publié le 20/04/2018

Une offre convergente alternative qui leur offre une qualité supérieure au meilleur prix...

Publié le 20/04/2018

Toutes les résolutions agréées par le Conseil d'administration ont été adoptées lors de l'Assemblée générale...