Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 248.84 PTS
+0.62 %
6 182.50
+0.5 %
SBF 120 PTS
4 918.66
+0.7 %
DAX PTS
15 320.52
+0.82 %
Dow Jones PTS
33 815.90
-0.94 %
13 935.15
+0.91 %
1.201
-0.17 %

Le pétrole signe sa plus mauvaise semaine depuis octobre

| Boursier | 599 | Aucun vote sur cette news

Les cours ont rebondi vendredi, mais la semaine a été difficile... Malgré la correction, les cours gagnent encore plus de 25% depuis le début de l'année, dans l'espoir d'une reprise de la demande en 2021.

Le pétrole signe sa plus mauvaise semaine depuis octobre

Les cours du pétrole ont rebondi vendredi d'environ 2%, mais ils ont vécu leur pire semaine depuis octobre dernier, victimes de prises de bénéfices après leur "rally" de plus de 30% depuis le début de l'année dans l'espoir d'une reprise de la demande de brut en 2021 et grâce au maintien par l'Opep+ de son accord de maîtrise de la production.

Vendredi, le contrat à terme d'avril sur le baril de pétrole brut WTI (qui a expiré ce même soir) a regagné 2,4% à 61,42$$ sur le Nymex, tandis que le baril de Brent d'échéance mai a repris 2% à 64,53$.

Cependant, sur l'ensemble de la semaine, le WTI a chuté de 6,4% tandis que le Brent a lâché 6,8%, leur plus forte baisse hebdomadaire depuis octobre 2020. Les cours gagnent toutefois encore plus de 25% depuis le début de l'année, dans l'espoir d'une reprise de la demande en 2021.

Retour des craintes sur la demande, avec la 3e vague de Covid en Europe

La séance de jeudi a été particulièrement éprouvante, avec un plongeon de l'ordre de 7% provoqué par la crainte d'un ralentissement de la reprise mondiale, compte-tenu de la 3e vague de coronavirus qui balaie l'Europe, où la campagne de vaccination a en outre pris du retard. Les mesures de restriction se multiplient à nouveau sur le Vieux Continent, notamment en France et sans doute bientôt en Allemagne, qui avait pourtant allégé ses mesures récemment, début mars...

Le renforcement du dollar a aussi pesé sur les cours du brut. L'indice du dollar a gagné 0,1% vendredi à 91,96 points, face à un panier de devises internationales, portant ses gains à 2,3% depuis le début 2021. Mercredi, l'annonce d'une hausse des stocks pétroliers aux Etats-Unis pour la 4e semaine consécutive a aussi contribué à rendre les investisseurs plus prudents.

Mercredi également, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a jeté un froid en affirmant dans son dernier rapport mensuel que le marché pétrolier n'est pas à l'aube d'un nouveau supercycle, contrairement à ce qu'ont récemment indiqué plusieurs grands établissements de Wall Street.

Le nombre puits actifs aux Etats-Unis en forte hausse

La firme parapétrolière Baker Hughes a par ailleurs annoncé vendredi que le nombre de puits en activité aux Etats-Unis avait augmenté de 9 pour atteindre 318 cette semaine, contre 264 fin décembre 2020.

Le nombre de puits actifs est cependant encore nettement inférieur à son niveau de début mars 2020 juste avant la crise du coronavirus (682). Leur nombre avait ensuite plongé jusqu'à 182 en août 2020, avant de se redresser à la faveur de la reprise économique et du rebond des cours du brut.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/04/2021

Les loyers bruts de Gecina ressortent à 158,1 ME, en hausse de 1,3% à périmètre constant bénéficiant du rattrapage de loyers d'exercices antérieurs...

Publié le 22/04/2021

SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications, annonce la signature d'un accord...

Publié le 22/04/2021

PSB Industries a réalisé sur le 1er trimestre un chiffre d'affaires de 42,5 ME, en retrait de -7,4% à taux de change et périmètre constants par...

Publié le 22/04/2021

En 2020, Cibox a accéléré son virage vers la micro-mobilité électrique, qui représente désormais plus de 80% de son activité, grâce à l'enrichissement...

Publié le 22/04/2021

Bureau Veritas annonce la cooptation de Christine Anglade Pirzadeh en tant qu'administratrice...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne