En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.177
-0.01 %

Le pétrole bondit de 2,5%, l'offre mondiale vacille

| Boursier | 84 | Aucun vote sur cette news

Les cours du pétrole ont grimpé de plus de 2% mardi, soutenus par une série de facteurs susceptibles d'affecter à la baisse la production pétrolière mondiale.

Le pétrole bondit de 2,5%, l'offre mondiale vacille
Credits Reuters

Les cours du pétrole ont grimpé de plus de 2% mardi, soutenus par une série de facteurs susceptibles d'affecter à la baisse la production pétrolière mondiale. Le contrat à terme d'octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a bondi de 2,53% à 69,25$ le baril sur le marché Nymex à New York. Le baril de Brent de la Mer du nord a gagné 2,18% à 79,06$.

Aux Etats-Unis, l'approche de l'ouragan Florence (de force 4 sur une échelle de 5) de la côte est du pays fait craindre des perturbations dans l'approvisionnement pétrolier. Des inondations et des coupures de courant pourraient ainsi affecter le fonctionnement du Colonial Pipeline, qui transporte de l'essence et du fuel de Houston au Texas vers les raffineries du nord-est, via la Caroline du Nord, qui se trouve sur le chemin de Florence.
Par ailleurs, un autre aléa climatique, une dépression tropicale, pourrait aussi se former jeudi soir dans le centre ou l'ouest de Golfe du Mexique, une région qui assure 17% de la production de pétrole brut des Etats-Unis.

A Wall Street, les valeurs pétrolières ont profité mardi du vif rebond du pétrole brut : +1,4% pour Exxonmobil +0,47% pour Chevron, +2,4% pour Devon Energy et +1,5% pour Transocean

La production américaine revue en baisse pour 2019

Par ailleurs, des données ont montré que les exportations de brut iranien baissaient à l'approche de l'entrée en vigueur, le 5 novembre, des sanctions économiques américaines contre Téhéran. Des pays asiatiques comme la Corée du Sud, le Japon et l'Inde ont déjà réduit leurs achats de pétrole iranien comme l'exige Washington. Dans son dernier rapport mensuel, publié mardi, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a estimé que la production iranienne de brut a chuté de 200.000 barils par rapport à juillet.

Dans ce même rapport, l'EIA a revu en baisse ses prévisions de production de pétrole aux Etats-Unis pour 2019. Celle-ci devrait augmenter de 840.000 barils par jour (bpj) l'an prochain pour atteindre 11,5 millions de bpj, soit moins que les précédentes estimations (+1,02 mbj à 11,7 mbj). La forte hausse de la production en 2018 se heurte actuellement à un manque d'infrastructures pour acheminer les produits pétroliers à travers le pays.

La demande américaine a elle aussi été révisée pour 2019 : elle est attendue en hausse de 250.000 bpj, au lieu de +290.000 bpj attendus le mois dernier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...