En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Le nouveau numéro un de FO marque ses distances avec les "gilets jaunes"

| AFP | 204 | 5 par 1 internautes
Yves Veyrier, nouveau numéro un de FO, donne une conférence de presse après son élection, le 22 novembre 2018 au siège de la confédération à Paris
Yves Veyrier, nouveau numéro un de FO, donne une conférence de presse après son élection, le 22 novembre 2018 au siège de la confédération à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Yves Veyrier, le nouveau numéro un de Force ouvrière, a marqué jeudi ses distances avec les "gilets jaunes", expliquant ce mouvement par "un vide politique", critiquant au passage l'action du gouvernement, tout en jugeant leur "colère légitime".

"Il y a un vide politique, c'est clair", a-t-il dit, juste après avoir été élu secrétaire général de FO, syndicat qui ne sera selon lui jamais "un mouvement informe, qu'il soit +gilet jaunes+, les +bonnets rouges+" ou un parti comme la France insoumise (LFI).

Le terrain de FO se situe "sur la revendication salariale", a insisté le nouveau numéro un, rappelant que pendant longtemps son syndicat a été considéré comme celui de la "feuille de paye". "On doit revenir sur la question de la feuille de paye", a-t-il promis devant la presse.

A propos de la fédération des transports, qui a demandé de rejoindre les "gilets jaunes", M. Veyrier a interprété cet appel par une "inquiétude vis-à-vis de l'emploi" dans le secteur. Ayant discuté à ce propos avec Patrice Clos, le numéro de cette fédération - candidat malheureux au poste de secrétaire général de FO -, M. Veyrier dit que les transporteurs FO n'ont pas "une volonté de se dissoudre dans le mouvement des +gilets jaunes+".

"Il n'est pas question qu'on se dissolve là-dedans", a martelé le nouveau leader syndical.

Critique vis-à-vis du gouvernement, jugeant qu'il y a "un vrai problème de politique sociale", il a estimé qu'on ne pouvait pas "faire porter sur les seuls salariés (...) et les petits entrepreneurs le coût de la nécessité de lutte contre le réchauffement climatique".

Quant à la proposition de Laurent Berger, son homologue de la CFDT, qui a appelé l'exécutif à une réunion des corps intermédiaires, M. Veyrier a botté en touche, expliquant que "l'urgence" pour FO était de "rétablir la clarté du discours syndical".

A ce stade, il ne prévoit pas non plus d'associer FO à la journée de mobilisation du 1er décembre lancée par la CGT. "Pour le moment, on n'appelle pas à manifester le 1er décembre. On n'en a pas discuté" au sein de FO, a-t-il relevé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...