En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 409.85 PTS
-0.05 %
5 412.50
+0.01 %
SBF 120 PTS
4 337.06
+0.00 %
DAX PTS
12 363.23
+0.04 %
Dowjones PTS
25 187.70
+0.00 %
7 401.17
+0.00 %
1.139
-0.10 %

Le ministre italien de l'Economie annule sa rencontre avec son homologue français à Paris

| AFP | 267 | Aucun vote sur cette news
Le ministre italien de l'Economie Giovanni Tria (D) et celui de l'Agriculture Gian Marco Centinaio durant la cérémonie d'investiture du nouveau gouvernement à Rome le 1er juin
Le ministre italien de l'Economie Giovanni Tria (D) et celui de l'Agriculture Gian Marco Centinaio durant la cérémonie d'investiture du nouveau gouvernement à Rome le 1er juin ( Alberto PIZZOLI / AFP/Archives )

Le ministre italien de l'Economie, Giovanni Tria, a annulé sa rencontre avec son homologue français Bruno Le Maire, prévue à 17H30 (15H30 GMT) ce mercredi à Paris, en pleine polémique entre les deux pays sur les migrants de l'Aquarius, a annoncé le ministère sur Twitter.

M. Le Maire a regretté cette décision. "La visite a été annulée à la demande des Italiens et nous le regrettons", a-t-il déclaré, soulignant qu'il avait "beaucoup de sujets importants à discuter avec M. Tria en particulier dans la perspective" du sommet européen des 28 et 29 juin, où des propositions de réformes de la zone euro seront présentées.

"Nous espérons que cette rencontre pourra avoir lieu très vite", a ajouté M. Le Maire dans une brève déclaration transmise à la presse par le ministère.

Les déclarations du président français Emmanuel Macron dénonçant mardi "la part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien" après son refus d'accueillir l'Aquarius ont été très mal reçues à Rome.

L'homme fort du gouvernement italien et patron de la Ligue (extrême droite), le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, a réclamé des excuses et a fait planer également la menace d'une annulation de la rencontre entre M. Macron et le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, prévue vendredi dans la capitale française.

"Si les excuses officielles n'arrivent pas, le Premier ministre Conte fera une bonne chose en n'allant pas en France", a-t-il lancé.

Le ministre italien de l'Economie a en revanche confirmé la rencontre avec son homologue allemand Olaf Scholz, prévue à Berlin jeudi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

      HOPSCOTCH GROUPE   Information mensuelle relative au nombre total des droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du…

Publié le 14/08/2018

      HOPSCOTCH GROUPE   Information mensuelle relative au nombre total des droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du…

Publié le 14/08/2018

Ceconomy chute de 8,04% à 6,408 euros, signant un nouveau plus bas pour cette année. Alors que la publication de ses résultats du troisième trimestre n'a pas suscité beaucoup de réactions en…

Publié le 14/08/2018

WALT DISNEY COMPANY (HOLDING) constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call…

Publié le 14/08/2018

Excès baissier ?