En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 614.38 PTS
-
5 603.50
-
SBF 120 PTS
4 424.03
-
DAX PTS
12 430.97
-
Dowjones PTS
27 335.63
-0.09 %
7 927.08
-0.50 %
1.121
-0.02 %

Le marché de l'édition française toujours à la peine

| AFP | 226 | Aucun vote sur cette news
Les ventes de livres ont enregistré un nouveau déclin en 2018
Les ventes de livres ont enregistré un nouveau déclin en 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Vivement la sortie du prochain Astérix, attendu en octobre, pour donner un coup de fouet à un marché du livre toujours à la peine, selon le rapport annuel du Syndicat national de l'édition (SNE) publié jeudi.

Les chiffres de l'année 2018 ne sont pas bons. Les ventes de livres enregistrent un nouveau déclin.

Le chiffre d'affaires des éditeurs a baissé de 4,38% l'an dernier à 2,67 milliards d'euros. Le nombre d'exemplaires vendus est passé de 430 millions en 2017 à 419 millions en 2018, soit une baisse de 2,52%.

Si l'on exclut les cessions de droits à des éditeurs étrangers pour ne retenir que le produit des seules ventes de livres, le chiffre d'affaires des éditeurs français a même reculé de 4,88% entre 2017 et 2018.

"L'année 2018 reste une année en demi-teinte", estime le SNE dans son rapport. "La rentrée littéraire n’a pas su pleinement rencontrer les attentes du public", avance le syndicat professionnel des éditeurs avant de pointer du doigt, sans le nommer, le mouvement des "gilets jaunes".

"Les mouvements sociaux de la fin d’année et les divers blocages qu’ils ont entraînés ont freiné l’achat de livres, à une période où les ventes sont traditionnellement fortes", souligne le rapport.

"Il est probable que le livre souffre de la baisse du temps que le lecteur a à lui consacrer, face à la concurrence des nouveaux modes de consommation des loisirs culturels (jeux vidéo, séries, etc.) et à l’émergence des réseaux sociaux", a également reconnu le SNE.

Philippe Lançon et Michelle Obama

Même le marché du livre en format de poche est à la baisse. Le chiffre d'affaires de ce segment a reculé de 0,63% et les ventes de livres en format poche ont accusé un recul de 1,06%.

Malgré tout, le poche (porté par des écrivains populaires comme Guillaume Musso ou des "long-sellers" du type "L'amie prodigieuse" de l'Italienne Elena Ferrante) demeure un secteur "stratégique" pour les maisons d'édition en raison de sa capacité à résister "mieux que la moyenne".

Concernant l'offre, les lecteurs ont bénéficié d'un large choix. En 2018, plus de 106.000 titres ont été publiés dont près de 45.000 nouveautés. Le SNE souligne cependant que le nombre de nouveautés a significativement baissé par rapport à 2017 (-5,40%) tandis que les réimpressions ont augmenté de 8,22%.

Face à l'érosion du marché, les éditeurs ont également fait le choix d’imprimer moins d’exemplaires. Les tirages moyens des nouveautés ont baissé de 5,18% et ceux des réimpressions de 0,46%.

Le tirage moyen global d'un titre est d'environ 4.700 exemplaires.

Si la littérature demeure le fer de lance du marché du livre (22,5% de parts de marché), l'année 2018 a été marquée par une nette progression du segment des essais et documents d'actualité parmi lesquels le SNE classe "Le lambeau" du journaliste de Charlie Hebdo Philippe Lançon, livre couronné notamment par le prix Femina.

Le succès du livre "Devenir" de Michelle Obama, les ouvrages de type "Mémoires" qu’il s’agisse de celles de François Hollande ("Les leçons du pouvoir"), Ségolène Royal ("Ce que je peux enfin vous dire") ou Jean-Marie Le Pen ("Fils de la Nation") ont également contribué à la progression du segment, un des rares à enregistrer une hausse de ses ventes.

Concernant les habitudes de lecture, le SNE se félicite par ailleurs de la hausse du marché de l'édition numérique.

En 2018, le marché de l’édition numérique, tous supports et toutes catégories éditoriales confondus, a généré un chiffre d’affaires de 212,6 millions d'euros, en progression de 5,1% par rapport à 2017.

Cela ne représente seulement qu'un peu plus de 8% du chiffre d'affaires total des ventes des éditeurs mais "cette progression est notable, dans un contexte où le chiffre d’affaires total des éditeurs sur leurs ventes de livres est en baisse", met en avant le SNE.

Concernant l'export, le livre français se vend assez bien à l'étranger mais à condition d'être traduit. Le chinois reste la principale langue de traduction des ouvrages français.

Les ventes de livres en français sont par contre en recul y compris dans certains pays francophones comme la Belgique ou le Liban.

aje/alu/phc

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2019

EVN, le principal fournisseur d'électricité au Vietnam, renforce sa flotte d'Altura Zenith...

Publié le 16/07/2019

Hopscotch Groupe conforte ainsi son ambition de former un nouveau groupe de Global PR, d'origine européenne et basé à Paris....

Publié le 16/07/2019

Edouard de Chalain, Directeur Administratif et FinancierPierre Le Goff, Directeur Immobilier Artea, concepteur et développeur d'immeubles 3ème...

Publié le 16/07/2019

Selon les termes de l'accord signé avec la BEI, chaque tranche est remboursable à la fin d'une période de 5 ans après tirage...

Publié le 16/07/2019

Plus de 730 ME seront investis sur la durée de la concession...