En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 323.00
-0.79 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 494.45
-0.66 %
7 243.51
-0.51 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Le marché automobile européen plombé par le Royaume-Uni en septembre

| AFP | 265 | Aucun vote sur cette news
Les ventes de voitures ont baissé de 2% en septembre en Europe
Les ventes de voitures ont baissé de 2% en septembre en Europe ( PATRIK STOLLARZ / AFP/Archives )

Le marché automobile européen s'est contracté de 2% en septembre par rapport au même mois de 2016, tiré vers le bas par le Royaume-Uni et dans une moindre mesure l'Allemagne, selon les statistiques publiées mardi.

La tendance des immatriculations de voitures particulières neuves est restée positive sur neuf mois, avec une progression de 3,7% par rapport à la même période de l'année dernière, a précisé l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué.

Alors que 1,43 million d'automobiles neuves ont été mises sur les routes de l'Union le mois dernier, deux des cinq plus gros marchés nationaux sont tombés dans le rouge: le Royaume-Uni, en pleine incertitude du "Brexit" (-9,3%), mais aussi l'Allemagne, premier acheteur du continent (-3,3%).

"Ces déclins ont été partiellement compensés par les performances robustes des marchés italien et espagnol, en croissance de 8,1% et 4,6% respectivement", a remarqué l'ACEA. La France, troisième en volume après l'Allemagne et le Royaume-Uni, a vu ses immatriculations croître de 1,1% le mois dernier.

Sur les trois premiers trimestres de l'année, 11,7 millions d'unités ont été écoulées dans l'UE, une hausse obtenue là encore grâce à la forme de l'Italie (+9%) et de l'Espagne (+6,7%). L'Allemagne (+2,2%) et la France (+3,9%) sont dans le vert sur ces neuf mois. Parmi les cinq grands marchés, seul le Royaume-Uni a subi un déclin (-3,9%).

Volkswagen est resté en septembre le premier groupe automobile européen en termes de ventes de véhicules
Volkswagen est resté en septembre le premier groupe automobile européen en termes de ventes de véhicules ( PATRIK STOLLARZ / AFP/Archives )

Côté constructeurs, Volkswagen est resté le premier groupe automobile européen le mois dernier, captant 23,1% des immatriculations, même si ses volumes se sont effrités de 0,9% sur un an avec des contre-performances des marques VW (-3%) et Audi (-3,9%).

Le géant aux 12 marques est suivi par le français PSA, assis sur 15,1% du marché (contre 8,7% en septembre 2016) grâce à sa prise de contrôle cet été de la filiale européenne de General Motors (GM), les marques Opel et Vauxhall.

Cet élargissement du périmètre de PSA explique des immatriculations en hausse de 70,1% par rapport à septembre 2016. En prenant en compte uniquement les marques françaises Peugeot, Citroën et DS, PSA recule de 1,5% sur un an. Opel et Vauxhall ont quant à elles perdu 10,5% de leurs ventes par rapport au même mois de l'année dernière.

- Toyota devant Nissan -

Progression en revanche pour le groupe Renault, à la troisième marche du podium des immatriculations en septembre, avec 9,1% de part de marché. Le constructeur a écoulé 0,6% d'unités de plus que lors du même mois de 2016, surtout grâce à sa marque Dacia (+5,6%).

BMW (dont Mini) se maintient pour sa part à la quatrième place avec 7,6% du marché européen en septembre, malgré une baisse des immatriculations de 1,7%, suivi par Daimler, qui, avec Mercedes et Smart, contrôle 6,8% du marché, en recul de 1,2% en volume.

Derrière, Ford, en plein renouvellement de sa populaire Fiesta, plonge de 12,9% sur un an, synonyme d'un passage de 7,2% à 6,4% de part de marché.

Fiat-Chrysler (FCA) reste stable en part de marché par rapport à septembre 2016 (6,2%) avec une contraction de ses immatriculations de 1,3%, la méforme des Fiat (-2,1%) n'étant pas compensée par les progressions des Jeep (+2,7%) et Alfa Romeo (+14,4%) aux volumes plus faibles.

1,43 million d'automobiles neuves ont été mises en circulation dans l'Union européenne en septembre
1,43 million d'automobiles neuves ont été mises en circulation dans l'Union européenne en septembre ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

La bataille entre Japonais pour la huitième place européenne tourne à l'avantage de Toyota, avec 4,6% du marché contre 4,4% à Nissan. Les deux groupes sont dans le vert sur un an: +3% pour Toyota et +3,4% pour le partenaire de Renault.

Deux marques sud-coréennes sont en embuscade derrière, Hyundai (+2% en volume) accrochant 3,6% du marché, devant Kia, qui représente 3,3% des immatriculations mais gagne 6,5% en volume.

Sur neuf mois, le groupe VW continue à régner avec des immatriculations en hausse de 2,4%, suivi de PSA toujours dopé par Opel (+15,5%) et Renault (+6,7%). En milieu de tableau, le classement en volume diffère de celui de septembre, avec FCA quatrième (+7,8%), suivi de Ford (-0,4%), BMW (+1,1%) et Daimler (+6,4%).

Toyota (+13,8%) arrive en tête du quarté asiatique en volume, devant Nissan (+5,7%), Hyundai (+2,8%) et Kia (+8,4%), tandis que la plus forte progression des neuf premiers mois de 2017 revient à Suzuki (+22,3%) mais le groupe japonais grignote seulement 1,5% des immatriculations du vieux continent.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

    HySeas III Communiqué de presse du lundi 18 juin 2018       Ferguson Marine entre dans le développement d'HySeas III, le premier ferry à l'hydrogène…

Publié le 21/06/2018

Philippe LEY est nommé Directeur général, membre du Directoire de RIBER   Bezons, le 21 juin 2018 - 18h30 - Le Conseil de surveillance de RIBER s'est réuni ce jour sous…

Publié le 21/06/2018

ADP (ex-Aéroports de Paris) et les autorités de l'aéroport de Hong-Kong ont signé deux protocoles d'accord afin de renforcer la coopération entre l'aéroport Paris-Charles de Gaulle (CDG) et…

Publié le 21/06/2018

Kering annonce avoir entamé des discussions avec M...

Publié le 21/06/2018

      Communiqué de Presse       VRANKEN-POMMERY MONOPOLE : Un renforcement des liens avec le groupe Codornìu en Espagne est à…