5 392.16 PTS
+0.22 %
5 385.00
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 315.34
+0.16 %
DAX PTS
12 541.91
-0.39 %
Dowjones PTS
24 685.05
-0.25 %
6 771.70
-0.90 %
Nikkei PTS
22 191.18
+0.15 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Maire "pas fermé" à la fin des allocations familiales pour les plus riches

| AFP | 223 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire le 22 septembre à la sortie de l'Elysée, à Paris
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire le 22 septembre à la sortie de l'Elysée, à Paris ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a dit mardi n'être "pas fermé" à la possibilité de "supprimer les allocations familiales pour les revenus les plus élevés", indiquant que la ministre de la Santé Agnès Buzyn "portera" ce projet.

"Ca ne me choque pas qu'on puisse envisager de supprimer les allocations familiales pour les revenus les plus élevés", a déclaré M. Le Maire à CNews.

Cette réforme "pourrait être une mesure juste parce que quand on a un niveau de revenu élevé on n'a pas forcément besoin des allocations familiales", a-t-il affirmé.

"Je ne suis pas fermé à cette idée, à une condition importante, c'est qu'on ne se contente pas d'une mesure ponctuelle", a toutefois nuancé le ministre de l'Economie, qui souhaite prendre en compte "l'ensemble de la politique familiale (...) pour s'assurer (qu'elle) reste juste et efficace".

"Il faut tout regarder", a-t-il insisté, évoquant en particulier "le quotient familial (et) les tarifs dans les services publics, notamment dans les crèches".

La politique familiale "est un atout exceptionnel pour le pays", a ajouté M. Le Maire, sans esquisser le calendrier de cette réforme.

"C'est Agnès Buzyn qui portera ça", a-t-il précisé, tout en lui prodiguant quelques conseils: "Il faut consulter, il faut écouter", mais aussi "donner de la cohérence, de la perspective pour que les Français s'y retrouvent".

Le député (LREM) Olivier Véran avait rouvert ce débat sensible en prenant position la semaine dernière dans Le Figaro pour la fin de l'universalité des allocations familiales.

Selon le rapporteur de la commission des affaires sociales de l'Assemblée, leur suppression "pour ceux qui gagnent plus de 6.000 euros par mois représenterait une économie d'environ 440 millions d'euros par an".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Vers les sommets

Publié le 19/04/2018

Capital Fund Manager et Worldquant viennent de renforcer leur position vendeuse

Publié le 19/04/2018

L'agence de notation S&P a abaissé de B+ à B, avec une perspective stable inchangée, sa note de crédit sur Altice. Elle évoque notamment un ratio d'endettement, hors impact des cessions d'actifs,…

Publié le 19/04/2018

Saint-Ouen (France), le 19 avril 2018 - Gfi Informatique a déposé son Document de Référence 2017 (le « Document de Référence »), contenant le Rapport Financier Annuel, auprès…