En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Le Maire ouvre une réflexion sur les charges des salaires des plus qualifiés

| AFP | 312 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Paris le 2 octobre 2017
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Paris le 2 octobre 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a proposé lundi "d'ouvrir une réflexion" à propos des allègements de charges sur les salaires des plus qualifiés, au-delà des seuils actuels, pour soutenir l'innovation et la montée en gamme dans l'industrie.

M. Le Maire a estimé "justifié d'alléger massivement les charges sur les salaires les plus bas et sur les niveaux de qualification les plus modestes".

Cette politique "était justifiée et efficace, mais insuffisante". Elle "sera maintenue (...) dans le cadre du CICE qui sera transformé en allègements de charges directs en 2019", a-t-il rappelé lors du lancement à Bercy du label "French Fab" destiné aux PME et ETI industrielles.

"Mais je pense qu'il ne faut pas fermer la porte à des allègements de charges plus importants, au-delà de la limite des 2,6 Smic", a ajouté le ministre.

Il a dit que si l'économie française "doit avoir des salariés toujours plus qualifiés", alors il faut "ouvrir la réflexion sur des allègements de charges sur les salariés les plus qualifiés".

"Je propose d'ouvrir, ici à Bercy, une réflexion sur ce sujet de la compétitivité-coût lié au coût du travail" qui portera "sur les allègements de charges au-dessus de ce qui existe aujourd'hui", a-t-il dit.

Dans le domaine fiscal, le ministre de l'Economie et des Finances a de nouveau défendu les réformes en cours, comme la transformation de l'ISF en impôt sur la fortune immobilière.

Ce "n'est pas une politique fiscale pour les riches (...) , c'est une politique fiscale pour l'investissement, pour l'innovation", a-t-il affirmé.

"La France est appauvrie, la France est désindustrialisée, la France a perdu des emplois parce qu'elle n'a pas voulu mettre en place la politique fiscale que nous mettons aujourd'hui en place", a lancé Bruno Le Maire.

"Je ne crois absolument pas à la théorie du ruissellement des richesses (...) Je crois à la nécessité de créer des richesses avant de les redistribuer (et) d'alléger la fiscalité sur le capital pour que nos entreprises puissent mieux se financer, investir et innover", a déclaré le ministre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.