En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Le Maire favorable "en priorité" à une baisse de l'impôt sur le revenu

| AFP | 309 | 3 par 2 internautes
Le ministre de l'Economie Bruno à Paris, le 8 avril 2019
Le ministre de l'Economie Bruno à Paris, le 8 avril 2019 ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a plaidé mardi pour que baisse "en priorité" l'impôt sur le revenu, afin de répondre à l'exaspération fiscale révélée par le Grand débat national.

"La cohérence entre politique fiscale et politique économique pourrait nous amener à baisser en priorité l'impôt sur le revenu, c'est-à-dire l'impôt de ceux qui travaillent, en commençant par ceux qui ont les niveaux de revenus les plus modestes", a déclaré M. Le Maire au micro de Franceinfo.

"Je rappelle que l'entrée dans l'impôt sur le revenu est très brutale en France: vous pouvez avoir des effets de seuil qui font que quand vous touchez 100 euros supplémentaires, on va vous en prendre 40. C'est beaucoup trop brutal", a estimé le ministre qui n'a pas donné de précisions sur les modifications envisagées.

"Ces baisses d'impôt doivent être financées par baisses de dépenses publiques, sinon c'est la dette qui va augmenter, elle approche déjà les 100%" du produit national brut, a rappelé M. Le Maire.

Selon lui, "on peut très bien baisser la dépense publique sans affecter le fonctionnement des services publics, uniquement par la réduction des dépenses de fonctionnement et une meilleure organisation".

"Regardez le soutien aux entreprises, aux PME: vous avez les régions qui interviennent, vous avez l'Etat, vous avez les chambres de commerce et d'industrie", a donné en exemple M. Le Maire, rappelant que ces dernières allaient dorénavant être financées non plus par une taxe, mais "par des prestations qu'elles devront vendre aux entreprises pour montrer l'utilité de ce qu'elles font".

"Nous allons économiser grâce à cela presque un demi-milliard d'euros", a détaillé le ministre.

Tirant les conclusions du Grand débat, le Premier ministre Edouard Philippe a fait lundi le constat d'une "immense exaspération fiscale" en France devant amener le gouvernement à "baisser plus vite les impôts".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…