5 273.43 PTS
-0.15 %
5 270.0
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 224.52
-0.17 %
DAX PTS
12 443.67
-0.07 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Maire: annonce de privatisations "dans quelques semaines"

| AFP | 331 | Aucun vote sur cette news
Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire à Boulogne-Billancourt, près de Paris, le 1er septembre 2017
Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire à Boulogne-Billancourt, près de Paris, le 1er septembre 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a indiqué samedi qu'il annoncerait dans "quelques semaines" la privatisation de certaines entreprises afin de financer l'innovation.

"Je vais annoncer dans quelques semaines que nous allons privatiser certaines entreprises pour avoir de l'argent afin de financer l'innovation", a déclaré M. Le Maire lors du forum The European House - Ambrosetti, sorte de mini-Davos à l'italienne qui se tient jusqu'à dimanche à Cernobbio, sur le lac de Côme.

"Nous pensons vraiment que c'est une meilleure façon de dépenser de l'argent en finançant l'innovation plutôt que d'être emprisonné dans certaines compagnies qui ne sont pas stratégiques pour l'Etat français", a-t-il ajouté.

"L'innovation est la clé du futur pour l'économie, la clé pour rendre la France plus forte", a-t-il martelé.

M. Le Maire n'a donné aucun détail sur les entreprises qui allaient être privatisées.

La Française des Jeux fait partie des pistes étudiées, selon certains experts.

M. Le Maire avait déjà fait état le 6 juillet de la cession de "participations dans un certain nombre d'entreprises publiques à partir du mois de septembre".

La veille, il avait annoncé ces "importantes cessions d'actifs" pour financer l'innovation, à laquelle l'Etat destinera 10 milliards d'euros.

Ces cessions permettront "au contribuable de savoir que son argent est placé pour le futur et non pas pour le passé", avait-il souligné.

Pendant la campagne électorale, le président, Emmanuel Macron, avait promis d'alimenter ce fonds de 10 milliards par les dividendes tirés du portefeuille de l'Etat, mais aussi peut-être par quelques privatisations.

M. Le Maire, qui s'exprimait devant la presse, a souligné "être ici (à Cernobbio) pour dire aux partenaires de la France que la France est de retour".

"Avec notre nouveau président, Emmanuel Macron, nous sommes déterminés à rendre la France plus forte", a-t-il affirmé en détaillant les diverses mesures annoncées par le gouvernement pour "améliorer" le fonctionnement du marché du travail et le système fiscal et réduire la dépense publique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Lundi 19 février 2018EURONEXTL'opérateur boursier paneuropéen diffusera ses résultats annuels avant l'ouverture de la séance.SOPRA STERIALa SSII détaillera ses résultats annuels avant…

Publié le 19/02/2018

Les analystes continuent à faire le point surFaurecia après la publication annuelle de l'équipementier...

Publié le 19/02/2018

Optimisme de mise pour 2018

Publié le 19/02/2018

Sopra Steria (-3,84% à 147,9 euros) enregistre l’un des reculs les plus prononcés de l’indice SBF 120, la SSII ayant raté son objectif 2017 de flux net de trésorerie en raison des difficultés…

Publié le 19/02/2018

L'analyste a réduit sa valorisation...

CONTENUS SPONSORISÉS