5 525.25 PTS
+0.55 %
5 524.0
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 420.95
+0.59 %
DAX PTS
13 431.53
+1.13 %
Dowjones PTS
26 022.75
+0.02 %
6 820.29
+0.13 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le groupe Lufthansa prévoit plus de 8.000 embauches en 2018

| AFP | 135 | Aucun vote sur cette news
Logo Lufthansa au siège de la compagnie à Francfort le 17 mars 2017
Logo Lufthansa au siège de la compagnie à Francfort le 17 mars 2017 ( DANIEL ROLAND / AFP/Archives )

Le géant allemand du transport aérien Lufthansa a annoncé lundi vouloir embaucher plus de 8.000 personnes en 2018 pour accompagner son développement, et notamment l'essor de sa compagnie à bas coûts Eurowings.

Le groupe, propriétaire des compagnies Lufthansa, Eurowings, Swiss, Brussels et Austrian Airlines, "va embaucher plus de 8.000 nouveaux collaborateurs cette année", a-t-il annoncé dans un communiqué.

Numéro un européen du secteur en chiffre d'affaires, il prévoit notamment d'embaucher plus de 4.000 stewards et hôtesses de l'air, dont environ 2.500 pour la seule compagnie Lufthansa.

Eurowings, en pleine expansion dans le ciel européen, cherche pour sa part à recruter 2.700 personnes (pilotes, personnel de cabine et personnel au sol) cette année et devrait faire appel à d'anciens employés d'Air Berlin.

Ces derniers ont été invités à postuler chez elle, à des conditions financières moins intéressantes, depuis que la deuxième compagnie allemande, insolvable, a disparu à l'automne, laissant sur le carreau une bonne partie de ses 8.000 salariés.

Très solide financièrement, le numéro un allemand de l'aérien a repris l'offensive après des années marquées par les grèves à répétition de son personnel et la concurrence accrue des transporteurs à bas coût comme Easyjet et Ryanair.

Le groupe de 120.000 salariés, prétendant à la reprise partielle de la compagnie italienne en difficulté Alitalia, entend jouer un rôle majeur dans la consolidation du secteur à l'oeuvre en Europe.

Face aux réticences de Bruxelles, il a dû récemment renoncer à mettre la main sur Niki, filiale autrichienne d'Air Berlin, et se contenter de la petite filiale LGW.

En 2017, il avait embauché environ 3.000 personnes, a indiqué un porte-parole à l'AFP.

En prenant en compte les départs de personnel, ses effectifs devraient croître cette année de "plusieurs milliers" de personnes, a affirmé ce dernier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Le Comité Central d'Entreprise du Groupe PSA a rendu un avis favorable sur le Dispositif d'Adéquation des Emplois et des Compétences (DAEC) 2018...

Publié le 19/01/2018

Moody's a fait savoir, dans un commentaire sur Carrefour, que la notation Baa1 qu'elle attribue au distributeur "repose sur la perspective que Carrefour va progressivement stabiliser sa rentabilité".…

Publié le 19/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/01/2018

Le calendrier s'étoffe (un peu)...

Publié le 19/01/2018

PSA annonce que sa politique de l’emploi pour l’année 2018 (DAEC) vient d’être approuvée par le Comité Central d’Entreprise du groupe. Ainsi, cinq organisations syndicales sur six (CFDT,…

CONTENUS SPONSORISÉS