En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 304.50
-1.82 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
-1.24 %
1.135
+0.03 %

Le gouvernement va lancer en 2019 un "bonus-malus" sur le plastique

| AFP | 319 | 3 par 1 internautes
Bouteilles en plastique compactées et entreposées dans un centre de traitement de déchets recyclables, en 2008
Bouteilles en plastique compactées et entreposées dans un centre de traitement de déchets recyclables, en 2008 ( JEAN-PIERRE MULLER / AFP/Archives )

Il sera plus cher d'acheter des produits en plastique quand celui-ci n'est pas recyclé, a affirmé dimanche Brune Poirson, secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, annonçant pour l'an prochain un système de "bonus-malus".

"Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l'une fabriquée en plastique recyclé et l'autre non, la première sera moins chère", a déclaré Mme Poirson, dont le ministre de tutelle est Nicolas Hulot, dans un entretien au Journal du dimanche (JDD).

Le gouvernement veut arriver à un taux intégral de recyclage des plastiques d'ici 2025, promesse de campagne du président Emmanuel Macron.

Actuellement, seul un quart des emballages en plastique sont recyclés, selon une étude publiée en mars par 60 Millions de consommateurs, qui soulignait que de nombreux autres types de produits, comme des jouets, ne peuvent pas même l'être.

Dans le détail, Mme Poirson a annoncé "un système de bous-malus allant jusqu'à 10% du prix des produits", sans préciser dans quelle proportion le dispositif abaisserait le coût des objets en plastique recyclé et relèverait celui de ceux qui ne le sont pas.

"Nous voulons l'activer dès 2019 et le faire monter en puissance", ajoute-t-elle.

Mme Poirson s'est, en revanche, abstenue d'établir un calendrier pour la mise en place généralisée d'une consigne sur le plastique. Piste évoquée par le ministère en début d'année, il consiste à associer un emballage à une caution que le consommateur paye à l'achat du produit et récupère sous forme monétaire ou de bon d'achat lorsqu'il le restitue.

"Nous ne pouvons pas le faire du jour au lendemain", a-t-elle expliqué. "Il y a des territoires qui ont de très bons systèmes de collecte. En allant trop vite, nous risquerions de tuer des comportements déjà vertueux."

Le ministère compte, néanmoins, collaborer avec certaines villes pour expérimenter une "consigne solidaire": "quand vous déposerez une bouteille en plastique, cela contribuera à financer un fonds en faveur d'une grande cause", promet Mme Poirson.

"L’horizon que l’on se fixe est bien la mise en place d’un pur système de consigne – avec caution – à l’échelle de tout le territoire français", a-t-elle assuré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom