5 408.14 PTS
+0.67 %
5 397.50
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 306.48
+0.42 %
DAX PTS
13 065.94
+0.57 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.00 %
Nikkei PTS
21 696.65
+1.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le gouvernement annonce ses projets pour soutenir la relance du tourisme

| AFP | 157 | Aucun vote sur cette news
Touristes sur un bateau mouche sur la Seine, à Paris, le 26 mars 2017
Touristes sur un bateau mouche sur la Seine, à Paris, le 26 mars 2017 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Qualité de l'accueil, sécurisation des sites, investissements... Le gouvernement annonce mercredi sa feuille de route pour le Tourisme afin d'accueillir 100 millions de touristes en 2020 et conforter la croissance retrouvée du secteur, un an et demi après les attentats de Paris.

L'objectif du gouvernement pour maintenir la France à la première place des destinations touristiques mondiales, est d'atteindre 100 millions de touristes internationaux à l'horizon 2020 et prolonger la durée moyenne de leur séjour sur le territoire.

Il envisage aussi 50 milliards de recettes issues de l'international à l'horizon 2020

Le Premier ministre Edouard Philippe fera une déclaration mercredi soir, au terme d'un comité interministériel du Tourisme, qui vise à conforter la reprise du tourisme après une année 2016 calamiteuse en raison des attentats à Paris et Nice.

Ce conseil portera sur des mesures dans six domaines prioritaires: la qualité de l'accueil et la sécurisation des sites, la structuration de l'offre touristique, le soutien étatique en matière d'investissements, la formation et l'emploi, le soutien à la numérisation, et l'accès aux vacances pour le plus grand nombre.

"L'industrie touristique est en train de prendre la place qu'elle mérite au vue de son potentiel de croissance et de ce qu'elle représente économiquement, on va dans la bonne direction", se réjouit auprès de l'AFP Vanguelis Panayotis, président de MKG Consulting.

Le secteur touristique représente près de 8% du PIB en France et deux millions d'emplois directs et indirects, selon des statistiques officielles.

Outre la dizaine de ministres concernés, de la Culture aux Transports en passant par l'Economie, le Numérique ou encore l'Intérieur, une quinzaine de professionnels participeront à ce comité interministériel, "une première depuis le gouvernement Raffarin en 2003", selon une source du secteur qui a souhaité garder l'anonymat.

- "Une première" -

"Enfin les professionnels du tourisme et les différents ministres concernés par ce secteur transverse vont se réunir autour du Premier ministre pour établir ensemble une feuille de route concrète, qui nous permette d'avancer rapidement, c'est motivant", lance-t-elle.

La France, première destination touristique mondiale, a subi un recul de fréquentation l'an dernier, accueillant tout de même 83 millions de touristes étrangers.

Depuis le dernier trimestre 2016, une nette reprise est cependant constatée.

Le ministre du Tourisme Jean-Yves Le Drian a annoncé le 10 juillet qu'il tablait sur une croissance de la fréquentation touristique de la France de 5 à 6% en 2017, soit 88 à 89 millions de touristes. Il a également repris à son compte l'objectif du précédent gouvernement d'atteindre 100 millions de visiteurs internationaux en 2020.

Des experts du tourisme pointent régulièrement les insuffisances de la France, qui perd des parts de marché au niveau international. La piètre qualité de l'accueil des étrangers, des problèmes d'insécurité et des coûts élevés, sont souvent cités.

La semaine dernière, 14 organisations professionnelles et associations du tourisme français, réunies au sein d'une confédération depuis juin, avaient demandé l'organisation d'un "partenariat public-privé avec l'Etat" pour soutenir le secteur.

Elles réclamaient notamment des moyens supplémentaires pour vendre la destination France à l'étranger, des améliorations en matière de dessertes ou de sécurité, des ajustements en termes de fiscalité pour promouvoir l'investissement, des modifications du calendrier scolaire pour une saison de ski plus longue et des simplifications administratives.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2017

La réalisation d'un chandelier en marteau le 19 octobre a permis au titre d'entamer une phase de rebond. Les indicateurs techniques restent bien orientés et militent pour une nouvelle phase de…

Publié le 23/10/2017

JC DECAUX SA. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call P576S émis par…

Publié le 23/10/2017

CRH (+1,97% à 2 845 pence), qui signe l'une des plus fortes hausses du FTSE 100 britannique, indique que son offre sur le cimentier américain Ash Grove, qui le valorise 3,5 milliards de dollars, a…

Publié le 23/10/2017

Atos a remporté lors des Oracle Excellence Awards 2017 le prix du Partenaire de l'année spécialisé dans le Cloud pour la zone Europe, Moyen-Orient et...

Publié le 23/10/2017

Réservé à la baisse ce matin, le titre DBV Technologies chute de 40,8% à 48,56 euros après les résultats très décevants de son étude de phase 3 évaluant son traitement Viaskin Peanut chez…

CONTENUS SPONSORISÉS