En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 201.58 PTS
+0.11 %
5 201.50
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 127.30
+0.17 %
DAX PTS
11 437.41
+0.31 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.134
+0.01 %

Le gel du tarif réglementé de l'électricité devra être rattrapé

| AFP | 335 | Aucun vote sur cette news
Pylône électrique près de Flamanville (Manche) le 15 mars 2018
Pylône électrique près de Flamanville (Manche) le 15 mars 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Le gel du tarif réglementé d'électricité durant l'hiver, décidé par le gouvernement, devra être rattrapé plus tard, a estimé mardi la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui a confirmé sa proposition de hausse du tarif de 5,9%.

Reprenant son évaluation publiée fin janvier, la CRE a confirmé dans une délibération publiée mardi qu'étant donné la hausse des prix du courant sur le marché de gros, le tarif réglementé d'électricité appliqué par EDF à environ 26 millions de foyers devrait augmenter de 5,9% "aussitôt que possible".

"Le gouvernement prend acte de la délibération de la CRE", a réagi le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. "Le gouvernement, comme la loi l’y autorise, n’appliquera pas ces hausses tarifaires tant que la période de chauffe hivernale ne sera pas terminée, afin de protéger les foyers français, notamment les plus modestes".

"La hausse des tarifs est principalement le résultat d’une hausse des prix de marché de gros de l’électricité et de l’augmentation du prix des capacités électriques, qui reflète la situation de tension sur la sécurité d’approvisionnement dans toute l’Europe. La France reste l’un des pays où la hausse est la plus contenue et où l’électricité demeure la moins chère", assure-t-il encore.

En réponse au mouvement des "gilets jaunes", le gouvernement avait en effet décidé de geler cette hausse pour qu'elle ne pèse pas sur le pouvoir d'achat des ménages.

Fin janvier, le ministère de la Transition écologique avait indiqué qu'il utiliserait le délai légal de trois mois dont il dispose, soit jusqu'au 1er juin, pour se prononcer sur la proposition du gendarme du secteur.

Mardi, la CRE a précisé qu'elle intégrerait dans ses prochaines propositions tarifaires "une composante additionnelle visant à rattraper le retard en masse occasionné par ce décalage temporel".

Le tarif réglementé d'électricité est fixé selon une formule de calcul complexe qui prend notamment en compte l'évolution du prix du marché de gros qui a augmenté ces derniers mois. Cette formule doit notamment assurer que les tarifs sont suffisamment élevés pour couvrir les coûts d'EDF et permettre ainsi l'émergence d'offres concurrentes.

Mardi, l'association de consommateurs CLCV a critiqué dans un communiqué cette méthode de calcul, estimant qu'elle aboutissait à une hausse "injuste" du tarif réglementé.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Compte-tenu des moyens financiers de la société

Publié le 21/02/2019

Vallourec flambe de près de 22% à 2,11 euros, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes et des prévisions encourageantes. Les investisseurs sont rassurés par le bond du résultat…

Publié le 21/02/2019

Airbus a inauguré son centre d'innovation en Chine lors d'une cérémonie organisée à Shenzhen...

Publié le 21/02/2019

Standard & Poor's a ramené la perspective sur Renault de « stable » à « négative », tout en confirmant sa note BBB/A-2. La société de notation financière pointe du doigt un ensemble de…

Publié le 21/02/2019

Wendel affiche l'une des plus fortes progression de la matinée à Paris, en hausse de 6,7% à 111 euros...