Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 616.35 PTS
-
6 627.0
-
SBF 120 PTS
5 185.72
-
DAX PTS
15 673.64
-0.13 %
Dow Jones PTS
34 393.75
-0.25 %
14 128.20
+0.93 %
1.212
-0.01 %

Le géant mondial de la viande JBS a payé une rançon de 11 millions de dollars à des hackeurs

| AFP | 188 | 4 par 1 internautes
Le site de JBS à Plainwell, dans le Michigan, le 2 juin 2021
Le site de JBS à Plainwell, dans le Michigan, le 2 juin 2021 ( JEFF KOWALSKY / AFP/Archives )

Le géant mondial de la viande JBS, victime d'une cyberattaque fin mai, a indiqué mercredi avoir payé une rançon de 11 millions de dollars aux hackeurs.

"Ce fut une décision très difficile à prendre pour notre entreprise et pour moi personnellement", a déclaré Andre Nogueira, patron de la filiale américaine du groupe brésilien, dans un communiqué.

"Nous avons toutefois pensé que cette décision devait être prise pour prévenir tout risque potentiel pour nos clients", a-t-il poursuivi.

Aussi le groupe a-t-il payé "l'équivalent de 11 millions de dollars en rançon en réponse au piratage criminel de ses opérations", selon JBS. M. Nogueira a précisé au Wall Street Journal que ce paiement avait été effectué en bitcoins.

"Au moment du paiement, la grande majorité des installations de l'entreprise étaient opérationnelles", a souligné dans son communiqué JBS, qui est l'une des plus grosses entreprises agroalimentaires du monde.

Il s'agissait de "veiller à ce qu'aucune donnée ne soit exfiltrée" et d'"éviter tout problème imprévu lié à l'attaque", selon le groupe.

JBS, spécialisée dans les produits à base de boeuf, de poulet et de porc, avait indiqué aux autorités américaines être la cible d'une cyberattaque au rançongiciel venant d'une "organisation criminelle probablement basée en Russie", selon la Maison Blanche.

Cyberattaques majeures
Cyberattaques majeures ( Erin CONROY / AFP/Archives )

Le président américain Joe Biden a déclaré qu'il n'écartait pas de possibles représailles contre la Russie après cette cyberattaque.

Les serveurs sur lesquels sont basés les systèmes informatiques de JBS en Amérique du Nord et en Australie avaient été visés, paralysant notamment les activités du groupe en Australie et suspendant certaines lignes de production aux Etats-Unis.

Outre au Brésil et dans les autres pays d'Amérique latine, JBS est présent aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni.

Plusieurs entreprises ont récemment été victimes de piratages informatiques d'ampleur.

Le groupe Colonial Pipeline, lui aussi cible d'une attaque de ce type début mai, avait reconnu avoir versé 4,4 millions de dollars aux hackeurs. Lundi, les autorités américaines ont annoncé avoir récupéré une partie de la somme.

L'attaque contre Colonial Pipeline avait provoqué d'importants problèmes d'approvisionnement en essence dans le sud-est des Etats-Unis pendant plusieurs jours.

Un rançongiciel ou "ransomware" exploite des failles de sécurité pour bloquer des systèmes informatiques. Ses auteurs exigent ensuite une rançon pour les débloquer. Au moins 18 milliards de dollars ont été versés à des hackeurs usant de rançongiciels l'an dernier selon l'entreprise de sécurité Emsisoft.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 juin 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/06/2021

La statue "Fearless Girl" face au New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 23 mars 2021 ( Angela Weiss / AFP )Les indices Nasdaq et S&P 500 ont achevé la séance de lundi…

Publié le 14/06/2021

Le produit expérimental mdc-STM vise à réduire la transmission du paludisme, en tuant les moustiques porteurs de la maladie...

Publié le 14/06/2021

Amundi lance l'augmentation de capital réservée aux salariés sous le nom We Share Amundi...

Publié le 14/06/2021

Il s’agit d’un nouvel épisode dans le feuilleton « Elon Musk au pays du Bitcoin ». Et comme toujours, cela commence par un tweet du patron de Tesla. « Lorsqu'il sera confirmé que les mineurs…

Publié le 14/06/2021

Depuis dimanche soir, le Bitcoin est nettement reparti à la hausse, lui permettant de (re)passer au-dessus du seuil symbolique des 40 000 dollars l'unité ce lundi. En fin d'après-midi, il évolue…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2021

EDF a demandé une réunion du CA de la joint venture propriétaire et exploitant de cette centrale, dont le groupe français détient 30%.

Publié le 14/06/2021

Au 31 mars, Avenir Telecom disposait d'une trésorerie de 16,2 ME pour un endettement financier de 3,3 ME...

Publié le 14/06/2021

Le produit expérimental mdc-STM vise à réduire la transmission du paludisme, en tuant les moustiques porteurs de la maladie...

Publié le 14/06/2021

Nomination de Claire Valencony au Comité de Direction...

Publié le 14/06/2021

Amundi lance l'augmentation de capital réservée aux salariés sous le nom We Share Amundi...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne