En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Le FMI appelle Tunis à des "mesures décisives" face aux déficits

| AFP | 331 | Aucun vote sur cette news
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, et le gouverneur de la Banque centrale tunisienne (BCT), Chedly Ayari, lors d'une conférence de presse le 8 septembre 2015 à Tunis
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, et le gouverneur de la Banque centrale tunisienne (BCT), Chedly Ayari, lors d'une conférence de presse le 8 septembre 2015 à Tunis ( SALAH LAHBIBI / AFP/Archives )

Le gouvernement tunisien a adopté un budget "ambitieux" pour 2018, a estimé le Fonds monétaire international (FMI), tout en exhortant à une "action urgente" et des mesures "décisives" face au creusement inquiétant des déficits.

Sept ans après sa révolution, la Tunisie peine toujours à relancer son économie, et l'unique pays rescapé du Printemps arabe a obtenu en 2016 une nouvelle ligne de crédit auprès du FMI, d'un montant de 2,9 milliards de dollars sur quatre ans, en échange d'un programme de réformes.

L'accord prévoit huit revues du Fonds pour valider son versement graduel.

A la faveur de la relance du tourisme et du rebond de la production de phosphates -deux secteurs vitaux de l'économie--, la croissance en Tunisie "s'est raffermie pour atteindre environ 2%", s'est ainsi félicité le FMI après l'une de ces revues.

Dans un communiqué publié mercredi soir, il a également salué la loi de finances "ambitieuse" 2018 adoptée samedi soir au Parlement, qui prévoit notamment de réduire le déficit budgétaire à moins de 5%, un objectif jugé "ambitieux".

Malgré cela, l'institution de Bretton Woods a exprimé son inquiétude face à l'accentuation des "vulnérabilités macro-économiques", appellant à une "action urgente".

La dette publique continue de grimper à 70% du PIB, le déficit commercial va atteindre un niveau record "à deux chiffres", tandis que l'inflation -qui a "dépassé" 6% en novembre- affecte le niveau de vie, a-t-elle prévenu.

Le gouvernement de Youssef Chahed doit prendre "des mesures décisives", a dès lors fait valoir le FMI, en citant particulièrement "la stratégie globale de réforme de la fonction publique" et "la réduction des subventions de l'énergie".

Ces deux dossiers s'avèrent particulièrement sensibles dans un pays marqué par une grogne sociale persistante.

Adopté à une nette majorité, le budget 2018 a lui-même suscité de vives critiques au moment de sa présentation.

L'objectif de ramener le déficit budgétaire à 4,9%, contre plus de 6% en 2017, se fonde sur une prévision de 3% de croissance mais aussi sur plusieurs hausses d'impôts.

Il instaure notamment une Contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les salaires pour sauver les caisses sociales, et augmente de 1% les taux de TVA, avec une surtaxe sur les boissons alcoolisées ou encore les produits de beauté.

Certains droits d'importations sont par ailleurs revus à la hausse afin de juguler le déficit commercial, qui pèse sur la devise tunisienne (dinar). Une taxe d'un à trois dinars est créée sur les nuitées dans les hôtels de 2 à 5 étoiles.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…