En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 436.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

Le "Diamant de la paix" sierra-léonais vendu 6,5 millions de dollars

| AFP | 443 | Aucun vote sur cette news
Le
Le "Diamant de la paix" mis en vente par le gouvernement sierra-léonais adjugé aux enchères 6,53 millions de dollars, le 4 décembre 2017 à New York ( TIMOTHY A. CLARY / AFP )

Le "Diamant de la paix" mis en vente directement par le gouvernement sierra-léonais a été adjugé lundi aux enchères 6,53 millions de dollars, une vente qui doit marquer une rupture avec l'ère des fameux "diamants du sang".

L'acquéreur est le joaillier britannique Laurence Graff, a indiqué, lors d'une conférence de presse à New York, Martin Rapaport, président du Rapaport Group, qui a organisé la vente et s'est engagé à ne pas percevoir de commission.

Le diamant de 709 carats (environ 140 grammes) avait été découvert en mars par des employés d'une société de prospection minière dirigée par un pasteur évangélique, Emmanuel Momoh, dans la province diamantifère de Kono (est).

Le pasteur Momoh avait remis le diamant non taillé au gouvernement sierra-léonais, qui s'est engagé à le vendre et à lui reverser 26% du produit de la cession, soit 1,69 million de dollars, dont 339.000 dollars iront aux cinq employés à l'origine de la découverte.

Le gouvernement a aussi assuré que les 74% restants iraient pour l'essentiel (59%) à l'administration fiscale, ainsi qu'au fonds pour le développement de la région diamantifère (15%).

Le prix de vente est inférieur à celui qui avait été proposé lors d'une première vente en avril en Sierra Leone, soit 7,1 millions de dollars, opération annulée à l'époque par le gouvernement qui avait jugé le montant insuffisant.

"Peut-être est-ce le prix de la transparence", a commenté Martin Rapaport au sujet de l'ajustement à la baisse.

L'objectif du président Ernest Bai Koroma et de son gouvernement était ainsi d'encourager la prospection à rompre avec l'ère des "diamants du sang", ces pierres précieuses qui ont servi à financer des conflits en Afrique, notamment en Sierra Leone (1991-2002), via des trafics qui échappaient aux autorités.

"C'est un jour historique pour nous", a ainsi déclaré le porte-parole du président Koroma, Abdulai Bayraytay, présent lors de la conférence de presse.

"Nous avons changé l'histoire", a-t-il poursuivi, assurant que le produit de la vente de ce diamant allait "contribuer à transformer la vie des Sierraléonais".

Ces derniers ne demandent pas mieux: avec l'argent de la mise en vente, le gouvernement devrait garantir "de l'eau, de l'électricité et de bonnes routes au peuple", a ainsi réclamé Gibril Sesay, vendeur en Sierra Leone.

"Le montant acquitté pour le diamant était bien plus bas qu'attendu", a pour sa part regretté auprès de l'AFP Beatrice Cole, une fonctionnaire qui regardait à Freetown l'enchère retransmise en direct à la télévision.

"Je crois que ce que j'ai commencé va se poursuivre", a lui déclaré le pasteur Momoh lors de conférence de presse, encourageant d'autres à imiter sa démarche.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...