5 309.23 PTS
-
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
-
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.04 %
Nikkei PTS
21 756.09
+0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le dialogue reprend entre Hop! et ses pilotes

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
Hop! cherche depuis plusieurs mois à retarder le départ de dizaines de ses pilotes ayant réussi le tests d'entrée à Air France
Hop! cherche depuis plusieurs mois à retarder le départ de dizaines de ses pilotes ayant réussi le tests d'entrée à Air France ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Le dialogue a repris dans un climat "constructif" entre Hop! et ses pilotes pour permettre à ceux qui ont gagné leur ticket d'entrée à Air France de le faire sans déstabiliser la filiale du groupe, a indiqué vendredi à l'AFP le syndicat SNPL Hop!.

Une réunion entre les deux parties a eu lieu jeudi. "La direction a fait une proposition d'accord qui n'est pas satisfaisante en l'état, elle doit nous faire une autre proposition". Mais "l'état d'esprit est différent, plus apaisé, plus constructif", a commenté Armand Simon, porte-parole du syndicat.

"Des négociations sont en cours", a simplement indiqué à l'AFP l'entreprise, qui n'a pas souhaité, à ce stade, en dire plus.

Hop! cherche depuis plusieurs mois à retarder le départ de dizaines de ses pilotes ayant réussi le tests d'entrée à Air France car faute d'effectifs suffisants, elle doit déjà affréter chaque jour des avions auprès d'autres compagnies, quand elle ne doit pas annuler des vols. A ce jour, 140 personnes ont réussi les tests.

Le représentant du SNPL Hop! a précisé avoir "demandé des garanties sur une embauche (par Air France) avant la date butée, qui devrait être au 31 octobre 2019, et une augmentation des cadences de départs".

"Si on arrive à un accord qui nous parait satisfaisant, on le proposera aux pilotes concernés", a-t-il ajouté, en leur demandant de choisir entre ce projet, et celui également en discussion entre Air France et le SNPL Air France, voire "un mix des deux". Le SNPL Air France réclame une indemnité pour les pilotes de Hop! qui retarderaient leur départ.

Par ailleurs, sur l'épineux sujet du projet de convention d'entreprise unique en discussion depuis plusieurs mois chez Hop!, qui a mis en grève les pilotes en juillet, "on sent aussi une reprise du dialogue, la direction semble vouloir une solution négociée", selon M. Simon.

A ce sujet, une réunion avec la direction est programmée le 7 septembre pour discuter "d'une éventuelle reprise des négociations".

Profondément désorganisée par la fusion des anciennes compagnies régionales dont elle est issue, Hop! veut harmoniser les conditions de travail et de rémunération des salariés issus des anciennes compagnies Regional, Brit'air et Airlinair, fusionnées en 2016. Un accord reste à trouver avec les pilotes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 ME...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette est solide à fin décembre 2017, à 34 ME...

Publié le 22/02/2018

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Delta Drone et YA II CD Ltd en octobre 2016...

Publié le 22/02/2018

L'offre est formulée à 30 euros/action...

Publié le 22/02/2018

La date d'émission et de règlement-livraison des obligations est prévue pour le 8 mars 2018...

CONTENUS SPONSORISÉS