En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

France: du mieux dans le budget de l'Etat, à la faveur de la croissance

| AFP | 1073 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée, le 22 novembre 2017
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée, le 22 novembre 2017 ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le déficit du budget de l'Etat s'est réduit de 1,3 milliard d'euros l'an dernier, démentant le pessimisme initial du gouvernement, qui a profité d'une hausse des rentrées fiscales en 2017 sur fond d'accélération de la croissance.

Sur l'ensemble de l'année écoulée, le déficit budgétaire a atteint 67,8 milliards d'euros, contre 69,1 milliards en 2016. Il s'agit de son plus bas niveau depuis 2008, a précisé mardi le ministère des Comptes publics.

Selon Bercy, le solde des comptes de l'Etat ressort "en amélioration substantielle de plus de 6 milliards d'euros" par rapport à la dernière prévision du gouvernement, intégrée dans la loi de finances rectificative fin 2017.

Ce chiffre traduit "le respect des engagements pris par le gouvernement en matière de maîtrise des dépenses et de réduction du déficit", a souligné dans un communiqué le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, disant vouloir "poursuivre" cet "effort" en 2018.

Il "balaye" ainsi "définitivement le procès injuste et inutile qui avait été fait à notre gestion des finances publiques au début de 2017 et les critiques qui ont été portées contre nos prévisions budgétaires", ont déclaré les anciens ministres Michel Sapin et Christian Eckert.

Déficit de l'Etat
Déficit de l'Etat ( Vincent LEFAI / AFP )

Le gouvernement, sous François Hollande, avait prévu un déficit budgétaire de 69,3 milliards d'euros pour 2017. Cet objectif avait été relevé à 74,1 milliards par le gouvernement d'Edouard Philippe en raison des dépenses non budgétées par l'équipe sortante.

Un dérapage budgétaire est "probable, je pense même que c'est un risque extrêmement fort", avait mis en garde le Premier ministre, après un audit alarmiste de la Cour des comptes sur l'état des comptes publics.

Dans ce rapport, la Cour avait dénoncé l'"insincérité" des prévisions de l'ancien gouvernement, évoquant un risque fort de dérapage du déficit public. Cet audit avait conduit le gouvernement à annoncer plusieurs milliards d'euros d'économies sur le périmètre de l'Etat.

- 'Pas de cagnotte' -

Le déficit du budget de l'Etat est une des trois composantes du déficit public, avec ceux de la Sécurité sociale et des collectivités locales. Ce chiffre global, le plus important aux yeux de Bruxelles, ne sera connu qu'à la fin du mois de mars.

Au vu des résultats enregistrés au niveau du budget de l'Etat, les choses vont désormais "dans le bon sens", a souligné mardi l'entourage de M. Darmanin, optimiste sur les "capacités" de la France à tenir ses engagements européens.

A l'origine de ce changement de tendance: une maîtrise stricte des dépenses des ministères, qui se sont établies à 237,5 milliards d'euros l'an dernier, en ligne avec les objectifs (237,6 milliards), mais aussi la bonne dynamique des rentrées fiscales, portées par l'accélération de la croissance.

Pour le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ici le 15 janvier 2018 à Paris, la hausse du produit intérieur brut
Pour le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ici le 15 janvier 2018 à Paris, la hausse du produit intérieur brut "devrait approcher les 2%" en 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP )

Dans son projet de loi de finances initiale, l'ancien gouvernement avait prévu une croissance de 1,5% en 2017. Mais au vu de la tendance actuelle, la hausse du produit intérieur brut "devrait approcher les 2%", a annoncé lundi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Cette conjoncture favorable a permis une hausse des rentrées de TVA, qui ont dépassé de 1 milliard d'euros, la dernière prévision du gouvernement. Les rentrées d'impôt sur les sociétés se sont pour leur part améliorées de 2,5 milliards d'euros par rapport aux attentes.

Ces données sont de bon augure pour le déficit public, que le gouvernement s'est engagé à ramener sous la barre des 3% du PIB, conformément aux règles fixées par Bruxelles, pour la première fois depuis dix ans.

La baisse du déficit de l'Etat devrait ainsi permettre à la France de rester dans les clous européens, quelle que soit la décision de l'office de statistiques européen Eurostat concernant l'affaire de la taxe sur les dividendes.

A la suite de l'annulation de cette taxe par le Conseil constitutionnel, Bercy a en effet choisi d'étaler le remboursement des 10 milliards d'euros dus aux entreprises sur 2017 et 2018. Mais Eurostat pourrait choisir à l'inverse de les comptabiliser intégralement dans les comptes 2017.

Quelle que soit la décision finale, l'entourage de M. Darmanin a assuré qu'il n'y aurait "pas de cagnotte" fiscale, conformément à la décision prise par M. Philippe. "La totalité du surplus de recettes" doit être "consacrée à la réduction du déficit", a-t-on souligné.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…