5 402.63 PTS
+0.43 %
5 400.50
+0.49 %
SBF 120 PTS
4 301.12
+0.45 %
DAX PTS
13 092.60
+0.65 %
Dowjones PTS
23 558.48
+0.14 %
6 389.95
+0.06 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le déclin de Sanofi aux Etats-Unis se poursuit

| AFP | 184 | Aucun vote sur cette news
Le PDG de Sanofi, Olivier Brandicourt, à Paris le 10 mai 2017
Le PDG de Sanofi, Olivier Brandicourt, à Paris le 10 mai 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Sanofi a publié jeudi un bénéfice net au troisième trimestre nettement en-dessous des attentes, notamment à cause de ses ventes aux Etats-Unis, dont le déclin s'accélère.

Le géant pharmaceutique a publié un bénéfice net en recul de 6,4%, à 1,57 milliard d'euros, et un chiffre d'affaires à 9,05 milliards d'euros au troisième trimestre (+0,3% mais -0,2% à taux de change et périmètre constants).

Ces résultats trimestriels sont nettement en-dessous des attentes du consensus des analystes Factset, qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 10,85 milliards d'euros et sur un bénéfice net de 2,47 milliards.

Le groupe a néanmoins confirmé sa prévision d'un bénéfice par action (BNPA) des activités "globalement stable", à taux de change constant, en 2017.

Les analystes d'Invest Securities saluent néanmoins "un bon travail au niveau des coûts", qui devrait permettre d'atteindre l'objectif annuel, même si "l'impact devise devrait être plus négatif qu'initialement anticipé" (entre -1 et -2%).

Vers 10H15 (heure française), le cours baissait de 1,49% à 79,33 euros dans un marché à -0,10%.

Ces résultats s'expliquent par le déclin des ventes aux Etats-Unis, le premier marché du groupe, qui non seulement se poursuit mais s'accélère: -2,4% à taux de change constant contre -1% au second trimestre. A taux de change et périmètre constants, les baisses sont de respectivement 3,7% et 2,7%.

Le directeur, Olivier Brandicourt, a rappelé lors d'une conférence téléphonique que Sanofi avait prédit en juillet "un déclin accéléré" pour le second semestre, "particulièrement aux Etats-Unis".

C'est surtout l'activité diabète qui a chuté avec des ventes en baisse de 22,4% à taux constant. Ce recul est du à la fin du remboursement de son ex-produit vedette Lantus de la part des grands assureurs américains CVS et United Health, qui l'ont remplacé par un concurrent moins cher.

L'activité médecine générale, bien que moins importante en termes de ventes, a chuté de 23,7% à taux de change constant.

M. Brandicourt a préféré voir le verre à moitié plein en vantant le "bon démarrage aux Etats-Unis" du Dupixent, un produit contre l'eczéma sévère, approuvé en mars par la FDA et en septembre par l'AEM.

Sanofi espère dans le futur pouvoir vendre ce médicament pour d'autres indications, notamment contre l'asthme. Le laboratoire pharmaceutique a obtenu des résultats positifs en phase III la semaine dernière.

M. Brandicourt a souligné "l'assez bon démarrage" du Kevzara, indiqué dans la polyarthrite rhumatoïde, qui "progresse exactement selon les prévisions", avec un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros.

- Médecine de spécialité en hausse -

Pour contrebalancer ses déboires aux Etats-Unis, Sanofi a pu compter sur la poursuite de sa croissance en médecine de spécialité (Sanofi Genzyme) avec une "nouvelle croissance à deux chiffres" (+9,4% en publiées et +13,9% à taux constant), dont le directeur s'est déclaré "particulièrement satisfait".

Cette performance a notamment été portée par Aubagio, un traitement contre la sclérose en plaques, qui a progressé à la fois en Europe et aux Etats-Unis.

Le groupe français s'est aussi montré performant sur les marchés émergents avec une croissance de 11,4% à taux de change constant. Les marchés émergents sont un des "principaux moteurs" du groupe et "une opportunité pour la compagnie", a expliqué Jérôme Contamine, directeur financier. Les responsables ont souligné une "bonne performance au Brésil".

Côté vaccin, où Sanofi souhaite se renforcer, les ventes ont augmenté de 6,3% (11% à taux de change constant), "principalement portées par les performances de la franchise Polio/Coqueluche/Hib", a détaillé le groupe dans un communiqué.

En août, il avait acquis l'Américain Protein Sciences pour un montant pouvant aller jusqu'à 750 millions de dollars (près de 640 millions d'euros environ).

En France, il a récemment annoncé un investissement de 170 millions d'euros pour agrandir son site de Val-de-Reuil (Eure) et produire son nouveau vaccin contre la grippe.

En santé grand public, la croissance a atteint 43,1%, reflétant l'acquisition de cette activité auprès de Boehringer Ingelheim, début 2017. A taux de change et périmètres constants, la hausse n'a en revanche été que de 1%.

Sur neuf mois, Sanofi a réalisé un chiffre d'affaires de 26,36 milliards d'euros (+5,7% en données publiées et +1,2% à taux de change et périmètre constants) et un bénéfice net de 8,3 milliards (+111,9%).

En excluant les effets exceptionnels, le bénéfice net sur neuf mois s'élève à 5,6 milliards d'euros, soit une baisse de 1,2%.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Dont un en France et six dans des associations caritatives françaises

Publié le 24/11/2017

Oddo BHF et Natixis étudient un rapprochement de leurs activités de courtages actions dans la perspective de la mise en place en 2018 de la directive européenne Mifid II, révèle Reuters…

Publié le 24/11/2017

Dans la tourmente, Teva tranche dans le vif. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000…

Publié le 24/11/2017

Les discussions entre les deux groupes sont compliquées...

Publié le 24/11/2017

La société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital, agissant pour le compte des fonds Vesalius Biocapital Holdings SA et Vesalius...

CONTENUS SPONSORISÉS