En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 427.00
+0.28 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 336.50
+0.59 %
7 452.66
+0.70 %
1.134
-0.53 %

Le cours de l'euro peut-il être manipulé ?

| AFP | 194 | Aucun vote sur cette news
Donald Trump a accusé vendredi l'Union européenne et la Chine de manipuler leurs monnaies pour améliorer la compétitivité de leurs produits
Donald Trump a accusé vendredi l'Union européenne et la Chine de manipuler leurs monnaies pour améliorer la compétitivité de leurs produits ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Donald Trump a accusé vendredi l'Union européenne et la Chine de manipuler leurs monnaies pour améliorer la compétitivité de leurs produits, ce qui pénaliserait les Etats-Unis. Si la Chine a une monnaie administrée, qu'en est-il pour l'Europe ?

Que répond la Banque centrale européenne à Trump ?

Sollicité par l'AFP, un porte-parole de l'institution s'est refusé à tout commentaire sur la déclaration du président américain.

Ce n'est pas la première critique de Washington visant la BCE: le conseiller économique de Trump Peter Navarro avait déjà estimé début 2017 que l'Allemagne exploitait un euro "sous-évalué".

"Nous ne sommes pas des manipulateurs de monnaie", avait immédiatement riposté le président de la BCE Mario Draghi.

En janvier dernier, réagissant cette fois à des propos du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin vantant le dollar faible, il avait rappelé l'engagement pris à l'automne 2017, lors d'une réunion du FMI, à s'abstenir de toute déclaration destinée à manipuler les taux de change.

La BCE "manipule-t-elle" la monnaie ?

Peser sur les taux de change n'est pas un objectif fixé à la BCE, dont le mandat se limite à viser une inflation "proche mais inférieure à 2% sur le moyen terme". Plus largement et à condition de respecter cet objectif premier, l'institution "apporte son soutien aux politiques économiques générales dans l'Union". Mais sa fonction est plus étroite que celle de la Fed, qui doit viser le plein emploi en plus de la stabilité des prix.

En revanche, l'évolution des taux de change peut être une conséquence des politiques monétaires, surtout si elles sont différenciées selon les zones géographiques: une baisse des taux tend à déprécier la monnaie concernée, qui se trouve moins rémunérée.

Le recul de l'euro arrange-t-il la BCE ?

Plutôt, puisqu'il soutient les économies les plus exportatrices, tout en contribuant à ranimer l'inflation: en effet, un euro faible renchérit les importations et aide par ricochet à faire grimper les prix, alors que la hausse de l'euro freine les pressions inflationnistes.

L'Union européenne décide-t-elle de sa politique monétaire ?

La BCE est indépendante des gouvernements de la zone euro, un statut inscrit dans les traités européens et directement inspiré de celui de la Bundesbank, considérée comme l'un des piliers de la renaissance économique de l'Allemagne d'après-guerre.

Les membres de son conseil des gouverneurs sont certes nommés au terme de tractations entre Etats membres, mais ils ne peuvent recevoir de consignes et ne peuvent être révoqués, sauf "faute grave". Le président de la BCE se borne à rendre compte de sa politique chaque trimestre devant la commission économique du Parlement européen. Il appuie ses décisions sur l'analyse des données économiques et sur les prévisions de l'institution.

Cette indépendance n'a pas empêché la BCE d'affronter des pressions politiques, en particulier venues de Berlin. L'ancien ministre des Finances Wolfgang Schäuble a exhorté l'an dernier l'institution à abandonner sa politique de taux négatifs et son programme de rachats d'actifs - en vain.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Les comptes d'activité de Société des Bains de Mer n'en demeurent pas moins aléatoires...

Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…

Publié le 14/08/2018

Net recul de l'activité caoutchouc, en raison de la baisse des prix.

Publié le 14/08/2018

SII a enregistré au cours de 1er trimestre de l'exercice 2018/2019 un chiffre d'affaires de 147,61 ME, en croissance de 13,9%...