5 289.86 PTS
+0.64 %
5 259.5
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le commissaire européen Moscovici salue la baisse du déficit public français

| AFP | 188 | Aucun vote sur cette news
Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici à Washington, le 18 septembre 2017
Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici à Washington, le 18 septembre 2017 ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a salué mercredi la baisse du déficit public français, et appelé le gouvernement à poursuivre cet effort sur les années à venir.

La France "devrait passer sous le seuil de 3% en 2017, bien en dessous de 3% en 2018", a indiqué M. Moscovici sur France 2.

"Je m'en réjouis car il n'est pas acceptable que la France soit dans le peloton de queue" pour le respect des règles budgétaires dans la zone euro, a-t-il dit.

Cela dit la France devra poursuivre ses efforts pour réduire ses déficits et baisser son endettement, a ajouté le commissaire européen.

"La moyenne des déficits dans la zone euro ce n'est pas 3%, c'est 1,4%", a rappelé le commissaire européen.

"Si on veut montrer l'exemple en Europe il faut d'abord être exemplaire chez soi", a ajouté le commissaire européen, au lendemain de la présentation par Emmanuel Macron d'un ambitieux plan pour relancer l'Europe.

Le gouvernement français qui présente mercredi son projet de budget pour 2018 a confirmé son objectif de déficit public à 2,6% du produit intérieur brut (PIB) pour l'an prochain, avec une croissance de 1,7%.

La prévision pour 2019 a en revanche été relevée à 3% du PIB, contre 2,9% prévu jusque-là.

Trois pays - le Royaume-Uni, l'Espagne et la France - restent désormais sous le coup d'une procédure européenne de déficit excessif, alors qu'il étaient 24 en 2011.

Selon M. Moscovici, la France devrait sortir de cette procédure en 2018.

"Ce serait une bonne nouvelle - ce sera parce que je crois que ça va se passer - que la France sorte" de cette procédure en 2018, a-t-il dit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS