En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 981.04 PTS
-1.43 %
4 965.50
-1.67 %
SBF 120 PTS
3 977.47
-1.78 %
DAX PTS
11 269.88
-2.21 %
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.148
+0.12 %

Le Canada adresse un avertissement aux Etats-Unis via Boeing

| AFP | 943 | 4.50 par 2 internautes
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Washington le 10 octobre 2017
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Washington le 10 octobre 2017 ( Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP )

Le gouvernement libéral canadien du Premier ministre Justin Trudeau, en supprimant un contrat à Boeing, a signifié mardi aux Américains que l'amitié indéfectible avait parfois ses limites face aux rebuffades répétées de l'administration du président Donald Trump.

Un peu plus d'un an après avoir promis l'achat de 18 Super Hornet de Boeing pour plus de 5 milliards de dollars, le Canada a fait volte-face mardi.

"Nous n'avons pas l'intention de donner suite à l'offre du gouvernement américain pour des Super Hornet", a déclaré la ministre des Services publics, Carla Qualtrough, en annonçant à la place l'achat de 18 F18 australiens d'occasion.

La multiplication des conflits commerciaux avec les Etats-Unis, sous la baguette protectionniste de Donald Trump, explique ce revirement canadien.

Outre la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), l'imposition de droits antidumping sur le bois canadien par les Etats-Unis, la menace de Donald Trump d'en faire de même sur les produits laitiers, c'est l'offensive de Boeing contre son concurrent canadien Bombardier qui a irrité au plus haut point le gouvernement Trudeau.

Boeing a obtenu cet été de l'administration Trump l'imposition de taxes de 300% pour tout avion civil CSeries du constructeur canadien Bombardier vendu aux Etats-Unis
Boeing a obtenu cet été de l'administration Trump l'imposition de taxes de 300% pour tout avion civil CSeries du constructeur canadien Bombardier vendu aux Etats-Unis ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Boeing a obtenu cet été de l'administration Trump l'imposition de taxes de 300% pour tout avion civil CSeries du constructeur canadien Bombardier vendu aux Etats-Unis, des appareils de 100 à 160 places concurrents des Boeing 737.

Justin Trudeau a donc mis sa menace à exécution. "Si Boeing continue d'insister à vouloir éliminer des dizaines de milliers d'emplois au Canada en s'attaquant à Bombardier, il ne devrait pas s'attendre de notre part, comme gouvernement, à ce que nous lui achetions des avions", avait-il mis en garde en septembre.

La menace va même plus loin pour Boeing et ses Super Hornet dans le cadre de l'appel d'offres que le gouvernement lancera en 2019 pour l'achat de 88 avions de combat à livrer dès 2025.

- 'Tort économique' -

Une clause particulière spécifiera, dans l'appel d'offres, que l'industriel retenu ne devra pas causer de "tort économique" au Canada, a averti Carla Qualtrough.

Le ministre du Développement économique, Navdeep Bains, a été très clair à l'adresse de Boeing, mais aussi de tout constructeur comme par exemple l'américain Lockheed Martin avec son chasseur F35: "s'il y a un préjudice économique au Canada, s'il y a un impact sur les emplois canadiens, s'il y a un impact sur certains secteurs clés de l'économie canadienne, vous serez nettement désavantagé".

Peu d'experts se risquent à envisager, à terme, un autre avion de combat que le F35 ou le Super Hornet, principalement en raison de l'interopérabilité des forces aériennes canadiennes et américaines, à la fois dans des opérations de l'Otan ou plus simplement au niveau de la coopération du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du nord (NORAD).

L'achat de vieux F18 australiens n'est donc pas simplement un mouvement d'humeur, c'est aussi le bon sens, a estimé Dave Perry, analyste de l'Institut canadien des affaires mondiales.

Le Congrès américain est très contrarié par le Canada depuis l'annulation de l'achat des F35 par Justin Trudeau dès son arrivé au pouvoir fin 2015
Le Congrès américain est très contrarié par le Canada depuis l'annulation de l'achat des F35 par Justin Trudeau dès son arrivé au pouvoir fin 2015 ( BRENDAN SMIALOWSKI / AFP/Archives )

"Je ne pense pas que l'achat d'avions de combat d'occasion australiens a autant de sens que de précipiter l'achat de nouveaux avions neufs, mais cela a plus de sens que d'acheter des avions neufs pour un usage temporaire" en attendant l'appel d'offres, a-t-il dit.

Au Congrès américain, "les faucons (républicains) sont très contrariés par le Canada", depuis l'annulation de l'achat des F35 par Justin Trudeau dès son arrivée au pouvoir fin 2015, a souligné Richard Shimooka, associé de l'institut de réflexion MacDonald-Laurier.

"Mais ce n'est pas vraiment un problème sur le radar de l'administration" américaine car elle sait que "le Canada achètera finalement soit des Super Hornet soit des F35", a-t-il assuré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Innate Pharma a annoncé la signature d'un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules...

Publié le 23/10/2018

Eurofins a fait état d’une progression de 30,6% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, à 955 millions d’euros. La croissance organique est ressortie à plus de 5%, en ligne avec…

Publié le 23/10/2018

MDxHealth plonge de 12% à 2,29 euros dans un volume épais ce mardi...

Publié le 23/10/2018

AXA annonce avoir conclu un accord avec Fairfax Financial Holdings Limited afin de céder toutes ses activités d’assurance en Ukraine et de quitter le marché ukrainien. Selon cet accord, Fairfax…

Publié le 23/10/2018

STMicroelectronics est une nouvelle fois victime des prévisions décevantes d'un de ses concurrents...