5 379.97 PTS
+0.35 %
5 380.50
+0.36 %
SBF 120 PTS
4 299.17
+0.38 %
DAX PTS
13 051.54
+0.43 %
Dowjones PTS
22 997.44
+0.18 %
6 122.61
+0.00 %
Nikkei PTS
21 363.05
+0.13 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le boom du solaire va porter l'essor des énergies renouvelables d'ici à 2022

| AFP | 248 | Aucun vote sur cette news
Vue aérienne de la centrale solaire Noor 1, gigantesque centrale phovovoltaïque située à 20 km de Ouarzazate au Maroc, le 4 février 2016
Vue aérienne de la centrale solaire Noor 1, gigantesque centrale phovovoltaïque située à 20 km de Ouarzazate au Maroc, le 4 février 2016 ( FADEL SENNA / AFP/Archives )

Les énergies renouvelables vont continuer leur développement massif dans le monde ces cinq prochaines années, et c'est le solaire qui tirera cette croissance avec un essor encore plus important que celui envisagé jusqu'ici, a estimé mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

D'ici à 2022, près de 1.000 gigawatts de nouvelles capacités d'énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, etc.) seront installés dans le monde, soit une croissance de 43%, prévoit l'AIE dans son rapport annuel sur les énergies renouvelables publié mercredi.

Cette prévision est de 12% supérieure à ce qu'envisageait l'agence l'an dernier. Elle explique cet optimisme par la montée en puissance plus forte que prévue du solaire photovoltaïque dans deux pays: la Chine et l'Inde.

"Ce à quoi nous assistons, c'est l'avènement d'une nouvelle ère dans le solaire photovoltaïque. Nous estimons que la croissance des capacités du solaire photovoltaïque sera plus importante que celle de n'importe quelle autre technologie renouvelable d'ici 2022", indique Fatih Birol, le directeur exécutif de l'AIE, cité dans un communiqué.

Le parc solaire atteindrait ainsi 740 gigawatts à cette date, selon le rapport.

L'an dernier, le solaire a déjà représenté plus de la moitié des 165 gigawatts de nouvelles capacités d'énergie verte installées et le parc installé a augmenté de moitié.

En 2022, les énergies renouvelables fourniront 30% de la production d'électricité mondiale, contre 24% aujourd'hui, estime l'AIE.

Et si le charbon restera la première source d'électricité à cette date, "les énergies vertes vont réduire l'écart de moitié en seulement cinq ans".

Comme ces dernières années, la baisse des coûts des technologies renouvelables, qui les rend de plus en plus compétitives par rapport aux énergies fossiles (charbon, gaz, fioul), expliquera cette croissance.

Outre la Chine et l'Inde, les États-Unis vont tirer l'essor des énergies vertes, tandis que leur rythme de développement va fortement ralentir en Europe, du fait d'une consommation d'électricité plus faible qui pourrait générer des surcapacités.

L'Afrique connaîtra elle un développement notable des capacités de production solaires non raccordées à un réseau électrique, même si cela représentera une part mineure de l'ensemble des capacités installées sur ce continent, où l'électrification est encore limitée dans de nombreux pays.

En revanche, la part des énergies renouvelables dans les transports et la production de chaleur n'augmentera que marginalement d'ici à 2022, estime l'AIE.

Dans le transport routier, la part des énergies renouvelables va passer de 4% à 5% en cinq ans. Les biocarburants (biodiesel, éthanol) représenteront 90% de la consommation d'énergie propre, loin devant l'électricité verte fournissant les véhicules électriques.

La part des énergies vertes dans la production de chaleur (chauffage domestique, industrie, cuisson) va croître de 25%, mais elles ne représenteront toujours que 11% de la consommation de chaleur mondiale.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2017

Le distributeur dévoilera ses chiffres après la clôture...

Publié le 18/10/2017

CAC 40 (SC10S) : proche du haut de la consolidation Le Cac 40 se reprend très lentement. Il approche du haut la zone de consolidation. On peut former l'espoir qu'il en sorte, et…

Publié le 18/10/2017

Oddo pense que la SSII pourrait investir jusqu'à 4 MdsE...

Publié le 18/10/2017

Initiations de couverture sans grande conviction

Publié le 18/10/2017

Développement du système d'alimentation de l'antenne du satellite Biomass de l'Agence Spatiale Européenne...

CONTENUS SPONSORISÉS