5 535.26 PTS
-
5 537.0
-
SBF 120 PTS
4 427.90
-
DAX PTS
13 559.60
-
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.83 %
Nikkei PTS
24 029.57
-0.39 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le baril de pétrole au plus haut depuis la mi-2015

| Boursier | 283 | Aucun vote sur cette news

Le pétrole poursuit son ascension en ce milieu de semaine, de retour sur ses niveaux de l'été 2015...

Le baril de pétrole au plus haut depuis la mi-2015
Credits Reuters

Le pétrole poursuit son ascension en ce milieu de semaine, de retour sur ses niveaux de l'été 2015. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison janvier grimpe actuellement de 0,9% à 61,5 dollars à Londres tandis que le 'light sweet crude' avance pour sa part de 1% à 54,9 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Outre la bonne santé de l'économie mondiale, les cours du brut sont tirés depuis plusieurs semaines par l'anticipation du prolongement de l'accord limitant la production d'or noir de l'Opep. Plusieurs officiels du cartel se sont officiellement prononcés en faveur d'une prolongation de l'accord lors de la réunion de l'organisation prévue à la fin du mois de novembre à Vienne. La Russie et l'Arabie saoudite en tête. Ainsi, le prince Mohammed bin Salman d'Arabie Saoudite a indiqué la semaine dernière que les principaux exportateurs de pétrole devaient prolonger l'accord visant à la réduction du surplus de production afin de stabiliser les marchés, suggérant qu'un accord pour encore 9 mois était envisageable.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et 10 autres pays, dont la Russie, se sont entendus pour réduire depuis le 1er janvier dernier leur production globale de 1,2 million de barils. La production du cartel aurait reculé de 80.000 barils par jour en octobre, 32,78 millions de barils, sous l'effet principalement d'une baisse des exportations de l'Irak, montre une enquête Reuters publiée mercredi. L'Opep aurait ainsi respecté à 92% ses engagements, à comparer à un taux de conformité de 86% en septembre.

Les opérateurs seront attentifs cet après-midi à la publication des stocks hebdomadaires de brut américain alors que les producteurs de schiste pourraient être tentés d'accroître à nouveau leur production avec la remontée des cours du pétrole. Le marché anticipe un repli de 1,8 millions de barils des réserves de brut US la semaine passée. Les stocks d'essence et de produits distillés sont également attendus en baisse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2018

Tout faire pour convaincre la Cour d'appel de son bon droit...

Publié le 23/01/2018

Revue collective du dossier réglementaire...

Publié le 23/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/01/2018

  Atari innove pour accélérer le développement de son catalogue de plus de 200 jeux Accord avec StartEngine pour financer un premier jeu, RollerCoaster Tycoon®, sur la…

Publié le 23/01/2018

"Cet exercice a également été marqué par le franchissement d'étapes majeures sur nos axes prioritaires de développement"...

CONTENUS SPONSORISÉS