5 493.38 PTS
-0.37 %
5 496.0
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 393.86
-0.27 %
DAX PTS
13 172.65
-0.56 %
Dowjones PTS
25 889.74
+0.38 %
6 745.57
+0.13 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Lancement de la production de la première Ariane 6 qui volera

| AFP | 164 | Aucun vote sur cette news
Site en construction, à Kourou, en Guyane, d'où la fusée Ariane 6 doit s'élencer à la mi-2020
Site en construction, à Kourou, en Guyane, d'où la fusée Ariane 6 doit s'élencer à la mi-2020 ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

L'industriel ArianeGroup a annoncé lundi le lancement de la production de la première fusée Ariane 6 de vol, trois ans "à peine" après la décision de l'Europe spatiale de se doter d'un nouveau lanceur plus compétitif que l'actuelle Ariane 5, pour faire face à la concurrence internationale.

En avril, le groupe avait annoncé le lancement de la production des modèles de qualification, destinés aux essais au sol d'Ariane 6.

Le premier vol d’Ariane 6 est prévu mi-2020, ajoute cette co-entreprise entre Airbus et Safran, qui est maître d'oeuvre du nouveau lanceur comme celui d'Ariane 5.

ArianeGroup et ses partenaires industriels ainsi que des experts indépendants ont examiné du 15 novembre au 14 décembre l'avancement du programme Ariane 6.

"La revue a confirmé que la maturité de l'industrialisation d’Ariane 6 est suffisante pour lancer la production du premier lanceur, conformément aux objectifs du programme", a indiqué ArianeGroup.

"Commencer la production du premier lanceur à peine trois ans après la décision des Etats membres de l’Agence spatiale européenne de démarrer le programme Ariane 6, en décembre 2014, constitue une étape majeure", a déclaré Alain Charmeau, patron d'ArianeGroup, cité dans un communiqué.

En parallèle, l’Agence spatiale européenne (ESA) prépare la mise en exploitation du lanceur. Toutes les conditions associées à la commercialisation et la production en série des lanceurs Ariane 6 vont être passées en revue dans le détail. La conclusion est attendue en mars 2018.

"Particulièrement adaptée aux évolutions du marché", Ariane 6 sera un lanceur "polyvalent, modulaire et compétitif", destiné à "garantir la continuité de l’accès européen à l'espace", souligne ArianeGroup.

Ariane 6 a été lancée pour répondre à la concurrence notamment celle de l'entreprise américaine SpaceX d'Elon Musk. La fusée sera 40% moins chère à produire que l'actuelle Ariane 5 tout en s'appuyant sur l'héritage de sa devancière, qui a réalisé avec succès 82 lancements d'affilée.

La transition entre les deux lanceurs s'étalera de 2020 à 2023.

Dotée de deux propulseurs, la version Ariane 62, avec une capacité d'emport de 5 tonnes, est destinée aux clients institutionnels. C'est ce modèle qui fera le premier vol.

Avec ses quatre propulseurs, Ariane 64 aura une capacité d'emport de 10,5 tonnes et ciblera le marché des satellites commerciaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

Signaux positifs

Publié le 17/01/2018

M6 a annoncé plusieurs nominations dans le cadre de la réorganisation de ses différentes chaînes gratuites et payantes. Dans le cadre de la poursuite du développement éditorial des chaines…

Publié le 17/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 17/01/2018

Comme attendu, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l'abandon du projet controversé de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. Le chef du gouvernement…

Publié le 17/01/2018

L'analyste vise 240 euros...

CONTENUS SPONSORISÉS