En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 420.37 PTS
+0.76 %
5 413.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 344.61
+0.61 %
DAX PTS
12 406.88
+0.61 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.151
+0.21 %

Lait en poudre: l'UE suspend le mécanisme de rachat automatique

| AFP | 418 | Aucun vote sur cette news
Lait en poudre: l'UE suspend le mécanisme de rachat automatique
Lait en poudre: l'UE suspend le mécanisme de rachat automatique ( BRUNO FAHY / BELGA/AFP/Archives )

L'UE a décidé lundi de suspendre temporairement le plafond d'intervention pour l'achat de lait écrémé en poudre en 2018, alors que près de 400.000 tonnes sont actuellement stockées dans l'Union et que les prix de marché ont chuté, a annoncé le Conseil de l'UE.

Les 28, réunis à Bruxelles pour un conseil des ministres de l'Agriculture, ont décidé de neutraliser temporairement le mécanisme automatique d'achat de lait en poudre, qui débute chaque année le 1er mars.

Selon ce mécanisme, la période s'ouvre avec un plafond de 109.000 tonnes de lait écrémé en poudre que la Commission européenne achète au prix d'intervention, fixe, pour absorber des quantités ne trouvant pas preneurs sur le marché.

Or, l'UE essaie actuellement de se défaire des 380.000 tonnes de poudre accumulées au plus fort de la crise du lait en 2016. Ces quantités, retirées du marché, avaient alors contribué à alléger la pression sur les cours du lait.

Face à ces stocks, qui dorment dans des entrepôts au sein de plusieurs pays membres, le cours du lait en poudre, contrairement à celui du lait, a fortement fléchi et est actuellement inférieur au niveau d'intervention.

Le Conseil, sur proposition de la Commission, a accepté d'abaisser le seuil d'intervention à zéro, pour que les ventes de lait en poudre se fassent directement par adjudication. L'objectif est d'"éviter une nouvelle chute des prix et une nouvelle détérioration du niveau de vie des agriculteurs".

"Le Conseil a décidé aujourd'hui (lundi) d'intervenir pour stabiliser les marchés laitiers en 2018", a déclaré Rumen Porodzanov, ministre bulgare de l'Agriculture, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.

"C'est en ligne avec notre engagement de suivre les développements du marché et de s'assurer que le filet de sécurité est utilisé à bon escient et prudemment, pas simplement pour répondre aux turbulences du marché mais aussi pour les éviter, quand c'est possible", a-t-il ajouté.

L'UE continuera toutefois d'intervenir, au travers des adjucations, est-il souligné dans le communiqué du Conseil, et décidera "au cas par cas quelles quantités acheter et à quel niveau de prix".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Le groupe recevra 11,6 M$ à titre de réparation

Publié le 21/08/2018

Renault (-0,33% à 72,56 euros) accuse le plus lourd repli du CAC 40, dans le sillage d’une note de Berenberg. Ainsi, l’analyste a réduit son objectif de cours de 82 à 76 euros sur le titre…

Publié le 21/08/2018

BHP Billiton (-1,03% à 1628,20 pence) affiche la plus forte baisse de l’indice FTSE 100, la première compagnie minière mondiale ayant présenté des résultats annuels un peu courts et des…

Publié le 21/08/2018

Le titre reste coiffé par sa moyenne mobile à 20 jours actuellement à 106 euros. Le RSI rebondit de sa zone de survente mais reste sous les 50%. Un retour de la pression vendeuse est privilégiée…

Publié le 21/08/2018

Ramsay Générale de Santé, leader de l'hospitalisation privée en France avec 121 établissements de santé répartis dans l'Hexagone, annonce...