En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Lafarge en Syrie: plainte pour "complicité de crimes contre l'humanité"

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
Le cimentier est mis en cause pour avoir indirectement financé des groupes armés en Syrie
Le cimentier est mis en cause pour avoir indirectement financé des groupes armés en Syrie ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Un collectif de défense des chrétiens d'Orient a déposé plainte pour "complicité de crimes contre l'humanité" contre le cimentier Lafarge, mis en cause pour avoir indirectement financé des groupes armés en Syrie dont l'organisation Etat islamique (EI), a-t-il indiqué lundi dans un communiqué.

"Les exactions commises en Syrie par l'organisation Etat islamique ne relèvent pas de simples actes de terrorisme mais de crimes contre l'humanité", estime la Coordination des Chrétiens d'Orient en Danger (CHREDO). "Les dirigeants du groupe Lafarge ont apporté sciemment l'aide et l'assistance à la préparation et la consommation de ce crime", est-il ajouté.

Lafarge, qui a fusionné avec le suisse Holcim en 2015, est au cœur d'une enquête sur les liens qu'il a pu entretenir, notamment avec l'EI, pour continuer à faire fonctionner en 2013 et 2014, malgré le conflit, sa cimenterie de Jalabiya, au nord de la Syrie.

En septembre 2016, après des révélations du Monde, le ministère de l'Économie avait déposé plainte, déclenchant l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Paris, confiée au Service national de douane judiciaire (SNDJ).

Dans son rapport, dont l'AFP a eu connaissance, le SNDJ confirme que la branche syrienne du cimentier, Lafarge Cement Syria (LCS), a "effectué des paiements aux groupes jihadistes" via un intermédiaire.

La conclusion des douanes est surtout accablante pour la direction française de l'époque: elle "a validé ces remises de fonds en produisant de fausses pièces comptables" d'après les enquêteurs, qui estiment que certains responsables du groupe ont vraisemblablement "couvert ces agissements", dont Bruno Lafont, PDG de Lafarge de 2007 à 2015.

Parallèlement à la plainte du ministère de l'Economie, deux ONG, l'association anticorruption Sherpa et le Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l'Homme (ECCHR), ainsi qu'onze anciens employés de la cimenterie avaient déposé plainte pour "financement du terrorisme", mais aussi pour "complicité de crimes de guerre" et "complicité de crimes contre l'humanité". Ces deux derniers chefs n'ont toutefois pas été retenus à ce stade par le parquet de Paris, qui a confié l'enquête à trois juges d'instruction.

"De manière générale, si les Occidentaux n'achetaient pas de pétrole, d'oeuvres d'art ou ne versaient pas de rentes illicites à l'EI, le groupe n'existerait pas", a estimé Me Sévag Torossian, avocat du CHREDO, évoquant "la complicité criminelle impardonnable" de Lafarge.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…