En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-0.55 %
5 083.00
-1.19 %
SBF 120 PTS
4 103.77
-0.48 %
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 329.96
-1.47 %
7 101.94
-2.43 %
1.146
-0.33 %

Lactalis "ne peut exclure" que des bébés aient consommé du lait contaminé entre 2005 et 2017

| AFP | 313 | Aucun vote sur cette news
Au siège de Lactalis à Laval le 17 janvier 2018
Au siège de Lactalis à Laval le 17 janvier 2018 ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )

Le groupe français Lactalis "ne peut pas exclure que des bébés aient consommé du lait contaminé" entre 2005 et 2017, puisque la salmonelle découverte récemment est "la même que celle de 2005", déclare son Pdg Emmanuel Besnier dans une interview au journal Les Echos daté de jeudi.

Lactalis a été contraint de rappeler en janvier l'ensemble de la production de lait infantile de son usine de Craon (ouest), distribuée dans 83 pays, après la découverte d'une contamination à la salmonelle. 37 bébés ont été touchés en France.

"Nous avons libéré des salmonelles Agona en réalisant des travaux sur les sols et les cloisons de la tour de séchage numéro 1", indique M. Besnier dans sa deuxième interview à la presse écrite depuis le début de l'affaire du lait infantile contaminé aux salmonelles début décembre.

"La bactérie responsable des problèmes est la même que celle de 2005, époque à laquelle nous n'étions pas propriétaire du site. Elle était confinée dans les infrastructures de la tour numéro 1" précise le PDG.

Pour cette raison, et parce que des salmonelles ont bien été trouvées "dans l'environnement" de l'usine entre 2005 et 2017, "on ne peut donc pas exclure que des bébés aient consommé du lait contaminé sur cette période", admet-il.

"Nous faisons réaliser des analyses systématiques par un laboratoire extérieur de référence. Il ne nous a communiqué aucune alerte sur les produits. En revanche, nous avons eu deux alertes à la salmonelle en août, puis en novembre, dans l'environnement. Quand cela arrive, on nettoie jusqu'à ce que tout soit conforme. Et on reprend l'activité", explique le responsable.

M. Besnier souligne que durant la période 2005-2017, les analyses sur les produits finis ont toujours été "conformes aux exigences sanitaires" et s'en prend au "laboratoire extérieur de référence" qui en était chargé.

"Nous nous posons beaucoup de questions sur la sensibilité des analyses faites par ce laboratoire. Nous avons beaucoup de mal à comprendre comment 16.000 analyses réalisées en 2017 ont pu ne rien révéler. Nous avons des doutes sur la fiabilité des tests. Ce n'est pas possible qu'il y ait eu zéro positif", dit le Pdg du groupe laitier.

Lactalis a été accusé d'avoir manqué de transparence et tardé à réagir après la détection de salmonelle en août et novembre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

                                                                   Communiqué de…

Publié le 18/10/2018

Des entrepreneurs investisseurs pour les entrepreneursUn club de Business Angels créé par des entrepreneurs et dirigeants d'entreprises,...

Publié le 18/10/2018

Quantum Genomics poursuit le déploiement de son plan stratégique à 3 ans "BAPAIs Fast Growth"...

Publié le 18/10/2018

Au 30 juin 2018, les produits opérationnels de Sensorion, essentiellement le crédit d'impôt recherche, s'élevaient à 1,3 millions d'euros, soit +18...

Publié le 18/10/2018

Rallye " réfute fermement les allégations de Madame Sophie Vermeille, conseil de fonds spéculatifs, relayées par Challenges et mettant en cause la validité de ses comptes ", annonce la…