En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

La technologie "5G": plus d'objets connectés, donc plus de risques

| AFP | 473 | Aucun vote sur cette news
Les années 2019 et 2020 s'annoncent comme celles du déploiement et de la matérialisation des ondes 5G
Les années 2019 et 2020 s'annoncent comme celles du déploiement et de la matérialisation des ondes 5G ( / AFP/Archives )

Les années 2019 et 2020 s'annoncent comme celles du déploiement et de la matérialisation des ondes 5G, un nouvelle technologie aussi attendue que redoutée, car elle dessine un monde d'objets connectés qui seront autant de failles de sécurité potentielles.

Elle joue un rôle essentiel dans les tensions actuelles autour du groupe chinois Huawei, l'un des grands acteurs de la 5G, dont certains pays estiment qu'il serait bien trop risqué de lui confier le déploiement de cette infrastructure statégique.

La cinquième génération de standards pour réseau mobile, ou 5G, est la nouvelle version de l'ensemble des communications mobiles. Elle doit offrir à la fois rapidité, très faible temps de réponse (latence) et énorme capacité, de manière à absorber un fort trafic.

2G, 3G, 4G, 5G

Là où la première génération permettait de passer des appels, la 2G d'y ajouter du texte, la 3G de commencer à envoyer des images et la 4G de développer l'internet mobile, la 5G doit servir à connecter tout ce qui ne l'est actuellement pas, en particulier les objets.

D'ici à 2020, plus de 50 opérateurs proposeront la 5G, d'après le cabinet Deloitte. Pour l'instant, la phase de déploiement a tout juste commencé et les organismes officiels, équipementiers et opérateurs achèvent de se mettre d'accord sur les protocoles et méthodes de transmission.

La 5G est conçue pour apporter un niveau de sécurité supérieur à celui de la 4G. Il sera plus difficile pour des "hackers" d'usurper des identités, de voler des données personnelles ou de localiser des personnes.

Mais "les systèmes de sécurité inviolables, cela n'existe pas", rappelle Sylvain Chevallier, associé au sein du cabinet Bearing Point, spécialiste des télécommunications. "Le réseau 5G sera permissif, comme tous les réseaux".

Les failles seront sans doute plus petites, plus compliquées à exploiter, mais elles seront beaucoup plus nombreuses, parce que nous posséderons beaucoup plus d'objets connectés: des véhicules, des accessoires, des vêtements, des appareils électroménagers...

"glaçant"

"Ca peut être assez glaçant d'imaginer que quelqu'un puisse prendre le contrôle de votre véhicule à distance et vous faire faire n'importe quoi", ajoute M. Chevallier.

La première application de la 5G concernera en effet les voitures, appelées à terme à devenir connectées et autonomes. A la maison, la transition a déjà commencé, avec les premiers appareils connectés.

Côté entreprises, l'industrie attend la 5G avec impatience, puisqu'elle devrait permettre d'accélérer la numérisation des usines, des infrastructures de transport et ainsi améliorer le suivi des produits, les processus de fabrication, permettre plus de maintenance prédictive, intégrer la réalité augmentée ou virtuelle... ce que le secteur a baptisé "l'industrie 4.0".

Des pirates qui prendraient le contrôle d'une chaîne de production pourraient donc perturber tout son fonctionnement, voire mener des opérations d'espionnage.

La 5G doit également permettre l'arrivée de nombreuses innovations dans les services, publics ou privés, comme le développement de la e-santé (avec des opérations à distance, la télémédecine, les transferts de données de santé, etc.) ou la connexion des villes afin de les rendre plus "intelligentes" (gestion des flux, économie d'énergie, rationalisation des ramassages de déchets, etc.).

Le volume de données va donc exploser, avec encore plus d'informations potentiellement disponibles, mais surtout beaucoup de données sensibles, industrielles, de santé ou même vitales pour les États.

Espionnage

Le problème vient également de la structure même du futur réseau. Les réseaux mobiles demandaient jusqu'ici une sécurisation principalement au niveau du cœur de réseau, c'est-à-dire les équipements installés chez les opérateurs qui permettent de faire transiter les données.

La 5G, elle, est pensée comme un réseau capable de s'adapter aux besoins selon les zones ou les usages précis, ce qui implique une multiplication des équipements dits "cœur de réseau". Les antennes et installations radio associés représenteront donc autant de points d'entrée possibles pour pirater un réseau.

Restent enfin les inquiétudes sur la nationalité de l'équipementier. Trois principaux constructeurs se disputent les marchés de la 5G: le chinois Huawei, le suédois Ericsson et le finlandais Nokia.

Jugé plus performant que ses concurrents par les experts, Huawei fait face à des restrictions et même des interdictions dans plusieurs pays, qui craignent des attaques informatiques et de l'espionnage pour le compte de Pékin.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/02/2019

Le cardinal américain Theodore McCarrick, le 8 décembre 2015 à Washington ( CHIP SOMODEVILLA / Getty/AFP/Archives )En défroquant l'ex-cardinal américain Theodore McCarrick, le pape François…

Publié le 16/02/2019

Des habitants de Port-au-Prince font la queue pour remplir des bidons d'eau, le 15 février 2019 en Haïti ( HECTOR RETAMAL / AFP )Haïti, en proie à un mouvement de contestation…

Publié le 15/02/2019

Par courrier reçu le 15 février 2019 par l'AMF, la société Allianz Global Investors GmbH, agissant pour le compte de fonds et de clients dans le cadre...

Publié le 14/02/2019

Plus de 900 journalistes ont signé une tribune dans Le Monde jeudi pour dénoncer le "sexisme systémique qui ronge la profession" ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )Plus de 900 journalistes ont…

Publié le 14/02/2019

Produit net de 32,2 ME pour cette transaction...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…