En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 274.28
+0.81 %
7 505.24
+0.95 %
1.166
-0.15 %

La SNCF prépare "un assistant personnel de mobilité" pour ses clients

| AFP | 268 | Aucun vote sur cette news
Le président de la SNCF Guillaume Pepy à Saint-Denis, le 12 avril 2016
Le président de la SNCF Guillaume Pepy à Saint-Denis, le 12 avril 2016 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, qui veut donner un nouvel élan de transformation au groupe annonce la création "d'un assistant personnel de mobilité" capable d’organiser des voyages de porte-à-porte en combinant les offres de transport, dans un entretien aux Echos publié lundi.

"La vision pour les années à venir consiste à faire de la SNCF une entreprise de plates-formes et un groupe industriel. C'est ce qui fait notre originalité, et nous rapproche plus d'Amazon que de Google. Notre ambition est de faire de la mobilité un service", indique au quotidien Guillaume Pepy.

Et d'indiquer que la "SNCF proposera un assistant personnel de mobilité, disponible 24 heures sur 24, qui prendra en compte nos déplacements, et les combinera avec toutes les offres disponibles sur le marché, quel que soit le mode de transport".

"Cet outil concevra le meilleur itinéraire en combinant les différents modes, fera la ou les réservations, avec des informations en temps réel sur l’état du trafic, et une billettique intégrée accessible par le smartphone", précise-t-il.

Cet outil devrait "dans un an" donner "vraiment des résultats intéressants pour nos clients".

Le président de la SNCF ne veut pas que son entreprise "se comporte comme une citadelle assiégée". Au contraire, "nous devons montrer que nous avons suffisamment d’atouts pour nous ouvrir, y compris vis-à-vis des nouvelles mobilités que nous pouvions percevoir comme concurrentes".

Ainsi assure-t-il "le covoiturage n’est pas notre ennemi. Nous faisons le même métier, celui de la mobilité partagée, et nous avons le même adversaire, l’usage individuel de la voiture".

"Alors connectons les offres, mettons-les ensemble sur des plates-formes, et les clients auront le choix", affirme Guillaume Pepy.

Ce dernier annonce également que le site "Voyages-sncf.com, va devenir Oui.sncf le 7 décembre". Il sera "encore plus multimodal et s’ouvrira à la mobilité régionale et locale, avec de nombreuses offres qui concerneront le tramway de Bordeaux ou encore le métro de Lille. Nous y ajoutons progressivement la majorité des réseaux urbains de France, avec des horaires en temps réel".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…

Publié le 18/09/2018

Au 30 juin, Visiativ a enregistré un chiffre d'affaires de 64,1 ME, en croissance de +16% dont +2% en croissance organique...