En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 156.39 PTS
-0.23 %
5 158.50
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 093.63
-0.17 %
DAX PTS
11 302.60
+0.03 %
Dowjones PTS
25 894.34
+0.04 %
7 067.96
+0.18 %
1.132
+0.11 %

Pannes à Paris-Montparnasse: retour à la normale prévu vendredi

| AFP | 574 | Aucun vote sur cette news
Voyageurs à la gare Montparnasse, le 23 avril 2018
Voyageurs à la gare Montparnasse, le 23 avril 2018 ( Christophe SIMON / AFP/Archives )

La situation doit revenir à la normale vendredi matin à la gare Montparnasse où la circulation des TGV a été fortement perturbée toute la journée de jeudi après une panne électrique, a indiqué la SNCF.

Le plan de circulation des TGV connaîtra encore "quelques petites adaptations en tout début de matinée" avant un rétablissement complet. Concrètement, la SNCF va faire circuler des rames doubles pour regrouper quelques trains, a indiqué un porte-parole à l'AFP, précisant que tous les voyageurs concernés ont été prévenus.

La gare Montparnasse, point de départ parisien du TGV Atlantique, a été victime d'une panne électrique sur le système haute tension qui alimente les caténaires, selon ce porte-parole. Les travaux de remise en l'état des installations doivent s'achèveront dans la nuit.

Un incident électrique est d'abord survenu à 08H45 et a entraîné une interruption de la circulation sur deux voies pendant un quart d'heure.

Alors que le trafic était encore désorganisé, des voyageurs d'un train régional provenant de Dreux (Eure-et-Loir) sont descendus sur la voie, entraînant l'immobilisation de toutes les circulations à proximité pour des raisons de sécurité.

En outre, de nouveaux problèmes électriques sont apparus à la mi-journée, vraisemblablement un contre-coup du premier incident. Et un TGV est resté bloqué à Massy (Essonne), empêchant les autres trains d'arriver à Montparnasse... et donc de pouvoir en repartir plus tard.

Tandis que les trains de banlieue, TER et Intercités fonctionnaient normalement, les TGV ont accusé jusqu'à quatre heures de retard jeudi après-midi. De nombreux trains ont été annulés.

Les TGV rescapés à destination du Sud-Ouest --vers Tours, La Rochelle, Poitiers, Bordeaux et au-delà-- ont été déroutés vers la gare de Paris-Austerlitz, à une demi-heure de là, tandis que les autres --les Ouigo et les TGV à destination de la Bretagne et des Pays-de-la-Loire -- restaient à Montparnasse.

Quelque 20.000 personnes ont été directement affectées, et 40.000 clients contactés par SMS ou par courriel.

Histoire d'éviter la panique et pour pouvoir transporter tout le monde, la SNCF a demandé aux voyageurs qui le pouvaient de ne pas tenter l'aventure jeudi.

Stoïques et frigorifiés

De fait, et malgré le froid, les voyageurs sont restés stoïques, selon des journalistes de l'AFP.

Des annonces faisaient régulièrement le point sur la situation, tandis que des "gilets rouges" (des volontaires SNCF) et des agents de la gare portant des gilets jaunes renseignaient les voyageurs. Expliquant, par exemple, comment rejoindre la gare d'Austerlitz.

Vers 15H00, le train de 13H41 vers Nantes a été annoncé voie 22, provoquant un grand mouvement de foule sur le quai transversal, qui a croisé le mouvement en sens inverse causé par l'annonce du prochain départ, voie 2, du Ouigo de 12H14 vers Rennes.

Quatre chariots contenant des sandwichs et de petites bouteilles ont été apportés dans le hall, les voyageurs étant invités à se servir.

"C'est affolant, affolant, affolant", se lamentait Yveline Batard, une retraitée en partance pour Nantes.

"J'ai reçu un texto on m'a dit +débrouillez-vous, vous serez remboursée, mais débrouillez-vous+", soupirait-elle en montrant sur son écran de téléphone le message de la SNCF indiquant: "Nous ne sommes pas en mesure de vous proposer de solution alternative de voyage".

Philippe et Gaëlle Vassal, deux Lorientais de 51 et 46 ans, piétinaient sur place avec leurs deux enfants en grignotant des chips: "On faisait l'aller-retour dans la journée et on a déjà eu 2 heures 45 de retard ce matin sur le Rennes-Paris alors qu'on se rendait à l'hôpital Necker pour notre fille. On a cru que c'était perdu. Ce sont des rendez-vous qui ont plusieurs mois d'avance, mais ils ont été supers à l'hôpital. Et là on devait prendre le 16H57, mais ça c'était avant!"

"On cumule pour une génération", s'est esclaffé Philippe.

La gare Montparnasse en est à sa quatrième grande panne en dix-huit mois.

L'incendie d'un poste électrique alimentant la gare avait perturbé la circulation des trains pendant une semaine en juillet dernier, un an exactement après une panne géante qui l'avait déjà totalement paralysée. Entre ces deux incidents, un incident informatique sur un poste d'aiguillage avait mis les trains à l'arrêt en décembre 2018.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/02/2019

Empreinte climatique...

Publié le 19/02/2019

Bernie Sanders, lors de sa campagne à la présidentielle 2016, le 27 mai 2016 à Los Angeles en Californie ( FREDERIC J. BROWN / AFP/Archives )Le sénateur indépendant Bernie Sanders, candidat…

Publié le 19/02/2019

Le pôle Financement d’infrastructures de Schroders renforce ses équipes à Paris avec l’arrivée de trois nouvelles personnes : Michel Cojean au poste de responsable des risques, Jérôme…

Publié le 19/02/2019

The movie draws on pride in China's growing space programme and is packed with advanced special effects ( STR / AFP )Le premier film chinois de pure science-fiction à gros budget est en passe de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Empreinte climatique...

Publié le 19/02/2019

En partenariat avec la start-up Zelros, CNP Assurances a déployé un assistant virtuel utilisant des technologies d’intelligence artificielle pour faciliter le travail de ses équipes de gestion de…

Publié le 19/02/2019

Actuellement en test sur la ligne 1...

Publié le 19/02/2019

Dans la sclérodermie systémique