5 087.59 PTS
-0.52 %
5 085.00
+0.00 %
SBF 120 PTS
4 068.53
-0.49 %
DAX PTS
12 065.99
+0.00 %
Dowjones PTS
21 703.75
+0.13 %
5 786.54
-0.08 %
Nikkei PTS
19 377.55
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La reprise mondiale s'affermit mais ralentissement prévu aux Etats-Unis

| AFP | 117 | Aucun vote sur cette news
Dans une usine d'équipements automobiles, à San Luis Potosi au Mexique, le 11 janvier 2017
Dans une usine d'équipements automobiles, à San Luis Potosi au Mexique, le 11 janvier 2017 ( PEDRO PARDO / AFP/Archives )

La croissance de l'économie s'affermit au niveau mondial mais va ralentir aux Etats-Unis cette année et en 2018 par rapport aux précédentes prévisions, a estimé le Fonds monétaire international (FMI) dimanche.

Dans de ses chiffres publiés en avril, le FMI prévoit également que la croissance devrait être un peu plus forte que prévu au sein de la zone euro grâce à de meilleures performances de l'Espagne, de l'Italie et, dans une moindre mesure, de la France et de l'Allemagne.

"La reprise de la croissance mondiale annoncée (en avril) suit son cours comme prévu : la production mondiale devrait enregistrer une croissance de 3,5% en 2017 puis de 3,6% en 2018. Ces projections inchangées masquent toutefois des différences entre pays. Aux Etats-Unis, la croissance devrait être inférieure aux prévisions d’avril, en partant essentiellement de l’hypothèse que la politique budgétaire sera moins expansionniste que prévu", explique l'institution économique internationale.

En conséquence, les chiffres pour les Etats-Unis ont été révisés à 2,1% cette année et en 2018 contre respectivement 2,3% et 2,5% envisagés au printemps, bien en-deçà des 3% visés par le gouvernement de Donald Trump.

En Grande-Bretagne, la croissance devrait également ralentir à 1,7% (-0,3 point par rapport à avril) cette année, "en raison d'une activité plus faible que prévu au premier trimestre", même si elle devrait se maintenir à 1,5% l'an prochain.

"En revanche, les prévisions pour 2017 ont été révisées à la hausse dans beaucoup de pays de la zone euro, dont l’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie, où la croissance au premier trimestre 2017 a généralement dépassé les attentes" grâce à une demande intérieure "plus vigoureuse que prévu", souligne le FMI.

Quant à la Chine, les prévisions ont été très légèrement relevées à 6,7% (+0,1) cette année et 6,4% (+0,2) en 2018 "en raison d’un niveau d’activité plus solide que prévu au premier trimestre, fruit de l’assouplissement précédemment consenti et des réformes liées à l’offre".

Pour les autres pays, la Russie voit ses prévisions de croissance inchangées à 1,4% pour les deux années sous revue, tout comme l'Inde à respectivement 7,2% et 7,7%.

Si le Brésil, qui traverse une crise économique et politique, confirme sa sortie de récession cette année avec 0,3%, la reprise sera moins forte que prévu puisque le FMI ne prévoit plus que 1,3% en 2018 au lieu de 1,7%.

Parmi les autres pays du G7, le Japon est à 1,3% cette année (+0,1 point) et 0,6% (inchangé) en 2018 et le Canada voit ses prévisions améliorées pour cette année à 2,5% (+0,4) mais légèrement rabaissées l'an prochain à 1,9% (-0,1).

- Risques "globalement équilibrés" -

"La croissance du commerce mondial et de la production industrielle s’est maintenue bien au-dessus des taux de 2015–16, quoiqu’en-deçà du rythme très élevé affiché à la fin 2016 et au début 2017", souligne l'institution de Washington qui juge les risques pesant sur ce scénario "globalement équilibrés".

"Malgré un repli des risques liés aux élections, les incertitudes restent considérables et pourraient s’aggraver, par exemple en raison des difficultés à prévoir l’évolution des politiques réglementaires et budgétaires aux Etats-Unis, des négociations sur la forme que prendra le Brexit, ou bien encore des risques géopolitiques. Cela pourrait nuire à la confiance, avoir un effet dissuasif sur l’investissement privé et affaiblir la croissance", prévient toutefois le FMI.

Il met également en garde contre un échec des efforts des autorités chinoises pour maîtriser "une croissance excessive du crédit" qui provoquerait un ralentissement brutal de la croissance "susceptible de se répercuter sur d’autres pays par le truchement du commerce et des prix des produits de base, ou en provoquant une crise de confiance".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2017

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES LE 18 AOUT 2017     Présentation agrégée par jour et par marché     Nom de…

Publié le 21/08/2017

Arthur Sadoun, Président du Directoire de Publicis, a annoncé la nomination d'Emmanuel André au poste nouvellement créé de 'Chief Talent Officer'...

Publié le 21/08/2017

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/152918/R/2128320/812832.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 21/08/2017

Le client pourrait décider de nouvelles commandes une fois ses capacités de production renforcées

Publié le 21/08/2017

Riber, un leader mondial d'équipement pour l'industrie des semi-conducteurs, a reçu une commande supérieure à un million d'euros d'un nouveau client pour la fourniture d'évaporateurs destinés à…

CONTENUS SPONSORISÉS