En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 319.59 PTS
+0.72 %
5 280.5
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 206.58
+0.91 %
DAX PTS
12 045.54
+0.78 %
Dowjones PTS
25 655.98
+0.65 %
7 368.82
+0.83 %
1.119
+0.11 %

La reprise de l'aciérie Ascoval confiée à British Steel

| AFP | 190 | 3 par 1 internautes
L'aciérie Ascoval à Saint-Saulve, le 29 janvier 2018 dans le Nord
L'aciérie Ascoval à Saint-Saulve, le 29 janvier 2018 dans le Nord ( FRANCOIS LO PRESTI / AFP/Archives )

Le tribunal de grande instance (TGI) de Strasbourg a confié jeudi la reprise de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) à British Steel, après quatre années de rebondissements incessants.

La chambre commerciale "arrête le plan de cession de (...) Ascoval à la société Olympus Steel Ltd", maison-mère de British Steel, a indiqué le greffe du TGI de Strasbourg.

La prise d'effet de cette cession a été fixée au "15 mai 2019 à minuit", a-t-il précisé.

Le plan de reprise prévoit notamment la reprise de l'ensemble des 270 salariés que compte encore Ascoval "avec l’ensemble de leurs droits acquis", ont indiqué dans un communiqué conjoint Ascoval et British Steel.

"Nous avons été très impressionnés, malgré les difficultés traversées, par le dynamisme, la motivation exemplaire et les qualités techniques des équipes, ainsi que par le soutien de toutes les parties prenantes", a souligné le président de British Steel, Roland Junck, cité dans le communiqué.

"Nous avons aussi pu apprécier la modernité des équipements de l’aciérie (...), son emplacement stratégique qui facilite l’interaction avec les marchés européens, et (...) ses qualités environnementales et économiques", a-t-il ajouté.

"Nous sommes très heureux et soulagés de passer sous l’étendard British Steel, qui compte parmi les principaux fabricants d’aciers en Europe et spécialistes des produits longs", s'est réjoui le président d'Ascoval, Cédric Orban, également cité dans le communiqué.

"Le projet (de British Steel) est solide en terme de développement industriel" et "permet d’assurer la stabilité financière de l’aciérie", a-t-il ajouté.

British Steel était l'unique candidat suffisamment solide encore en lice après la défection lors de l'ultime audience, le 24 avril, du fabricant italien d'aciers spéciaux Calvi Networks, contraint de jeter l'éponge faute d'avoir pu boucler son plan de financement.

Encore formellement sur les rangs, l'industriel régional Pascal Cochez et le fonds SecuFund Industry, n'étaient pas jugés pas assez crédibles par les acteurs du dossier pour assurer l'avenir du site nordiste.

Créée en 1975 par Vallourec et devenue Ascoval en 2017, l'aciérie qui fabrique des tubes d'aciers spéciaux attend un repreneur depuis la liquidation judiciaire en février 2018 du groupe Asco Industries, auquel le sidérurgiste Vallourec avait cédé 60% de l'usine.

Dans un premier temps, les magistrats strasbourgeois avaient accordé la reprise d'Ascoval au franco-belge Altifort. Mais fin février, celui-ci s'était désisté, incapable de réunir les fonds nécessaires.

Cet épisode avait été vécu comme une véritable douche froide par les salariés.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Le hedge fund britannique TT International détenait 0,97% du capital de Rallye en position vendeuse le 22 mai

Publié le 24/05/2019

L''affaire Huawei' n'a pas été sans conséquence pour le secteur technologique cette semaine...

Publié le 24/05/2019

Foot Locker a affiché, au premier trimestre, un bénéfice par action ajusté de 1,53 dollar contre 1,45 dollar un an plus tôt, et des attentes de 1,60 dollar par action. Pour sa part, le chiffre…

Publié le 24/05/2019

Forte croissance à prévoir...

Publié le 24/05/2019

LDC signe l'une des belles performances de la semaine à Paris avec un titre qui progresse d'environ 5,5%, à 114 euros ce vendredi...