5 267.32 PTS
-0.43 %
5 268.0
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 225.52
-0.33 %
DAX PTS
12 397.31
-0.73 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La réforme fiscale américaine saluée par Donald Trump

| Boursier | 137 | Aucun vote sur cette news

Le 'GOP' républicain présente donc aujourd'hui le projet de réforme fiscale tant attendu aux États-Unis, après des débats qui ont duré jusqu'à hier...

La réforme fiscale américaine saluée par Donald Trump
Credits Reuters

Le 'GOP' républicain présente donc aujourd'hui le projet de réforme fiscale tant attendu aux États-Unis, après des débats qui ont duré jusqu'à hier sur la question. Le projet réduirait le nombre des taux d'imposition à quatre (12%, 25%, 35% et 39,6%), contre sept seuils individuels actuellement.

Nouvelle répartition des tranches pour les individus

Les tranches individuelles seraient de 12% jusqu'à 45.000$, 25% jusqu'à 200.000, 35% jusqu'à 500.000$, puis 39,6%.

Pour les couples mariés, la tranche à 12% irait jusqu'à 90.000$, la tranche à 25% jusqu'à 260.000$ et la tranche à 35% jusqu'à 1 million de dollars. Au-dessus du million de dollars, le taux de 39,6% serait appliqué.

Ces nouveaux taux et seuils réduiraient en particulier l'addition pour les ménages aux revenus moyens. Par contre, bon nombre de ménages à hauts revenus pourraient faire face à des taux marginaux plus élevés (35% contre 33% actuellement pour certains cas).

Economie moyenne estimée

Paul Ryan, Républicain qui préside la Chambre des représentants, estime ce jeudi que la famille américaine moyenne économiserait 1.182$ par an grâce à ce projet. Le plan est selon lui dédié aux familles de la classe moyenne américaine, "qui méritent cette réduction".

Réduction de l'imposition des entreprises

Du côté des entreprises, le taux d'imposition passerait de 35% à 20% de manière permanente. Les entreprises ne pourraient cependant plus déduire certaines compensations de dirigeants basées sur la performance. Une nouvelle taxe serait créée sur les profits réalisés à l'étranger, mesure destinée à contraindre les compagnies à rapatrier les profits.

Trump salue le projet

Le président Donald Trump a salué aujourd'hui la présentation de la réforme fiscale. Trump juge que ces mesures devraient servir de tremplin à l'économie américaine et fournir le soulagement nécessaire aux familles - du moins si le projet devient loi. Globalement, le projet réduit donc l'imposition des entreprises et des individus, compensant les 'coupes' par l'élimination de certaines déductions antérieures.

"Je félicite le 'House Ways & Means Committee' pour l'introduction du Tax Cuts & Jobs Act", lance Trump dans un communiqué, percevant dans ce projet une action fiscale massive pour le peuple américain. Donald Trump en profite également pour souligner les récents sommets des marchés actions et la reprise économique.

Les critiques émergent

Trump prévient également que certains groupes de pression tenteront de s'attaquer au projet. Parmi les réactions immédiates, la National Association of Realtors et la National Association of Home Builders, qui représentent le secteur immobilier américain, ont en effet exprimé des doutes, tout comme une association de petites entreprises.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

L'AMF répond favorablement à la demande de Premier Investissement

Publié le 21/02/2018

Les principales hausses du jour sont en effet liées à des publications, en particulier Eramet, M6, Nexity et Accorhotel

Publié le 21/02/2018

Le groupe a élargi sa palette par des acquisitions...

Publié le 21/02/2018

Plus forte baisse de l’indice CAC 40, Atos perd 3,53% à 117,45 euros en raison d’une croissance organique et de perspectives 2018 décevantes. L’année dernière, la SSII a enregistré une…

Publié le 21/02/2018

63 euros dans le viseur

CONTENUS SPONSORISÉS