En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 762.5
-0.63 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 842.00
+1.06 %
6 505.99
+0.89 %
1.136
+0.13 %

La production manufacturière française recule pour la première fois depuis plus de 2 ans

| Boursier | 239 | Aucun vote sur cette news

Encore un signe de ralentissement de l'économie française ! Se repliant de 52,5 en septembre à 51,2, l'Indice PMI IHS Markit manfufacturier ...

La production manufacturière française recule pour la première fois depuis plus de 2 ans
Credits Reuters

Encore un signe de ralentissement de l'économie française ! Se repliant de 52,5 en septembre à 51,2, l'Indice PMI IHS Markit manufacturier enregistre sa plus faible expansion depuis vingt-cinq mois. Parallèlement, les croissances des nouvelles commandes, de l'emploi et de l'activité achats ralentissent, entraînant une baisse de la confiance dans le secteur, le degré d'optimisme affichant son plus faible niveau depuis vingt-huit mois.

Eliot Kerr, Economiste à IHS Markit, commente ainsi les derniers résultats de l'enquête: "La production des fabricants français s'est repliée pour la première fois depuis juillet 2016 en octobre. Cette baisse de l'activité s'accompagne d'un ralentissement de la hausse du volume global des nouvelles commandes, celui-ci résultant notamment d'un nouveau recul des ventes à l'export, le troisième en quatre mois. Selon les entreprises interrogées, la faiblesse actuelle de l'industrie automobile a pesé sur les performances du secteur au cours du mois. Les fabricants ont par ailleurs signalé une forte inflation de leurs coûts en octobre, tendance qu'ils attribuent au renchérissement du pétrole, de l'acier et de l'aluminium. Les prix des achats augmentent ainsi à un rythme supérieur à celui des prix de vente, tendance synonyme d'un resserrement des marges bénéficiaires au cours du mois".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

                                                     Un contrat d'environ 360 millions d'euros Alstom fournira de…

Publié le 18/12/2018

                          Le groupe Casino a finalisé l'opération d'augmentation de capital de sa filiale GreenYellow auprès de Tikehau…

Publié le 18/12/2018

Gaussin s'envole de 32% en clôture à 0,281 euro dans un volume épais représentant 8% du tour de table, alors que le groupe a annoncé en pleine séance...

Publié le 18/12/2018

La fusion entre Alstom (-1,78 % à 37,62 euros) et la branche mobilité de l'allemand Siemens entrerait-elle dans un tunnel ? La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager a fait…

Publié le 18/12/2018

2,62% du capital pour AQR