En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

La marque de cosmétiques Dove s'excuse pour une publicité jugée raciste

| AFP | 528 | Aucun vote sur cette news
La marque de cosmétiques Dove, propriété du géant néerlandais Unilever, a présenté ses excuses et reconnu être
La marque de cosmétiques Dove, propriété du géant néerlandais Unilever, a présenté ses excuses et reconnu être "passée à côté" après avoir diffusé en ligne une publicité qui lui a valu de nombreuses accusations de racisme. ( Daniel SORABJI / AFP )

La marque de cosmétiques Dove, propriété du géant néerlandais Unilever, a présenté ses excuses et reconnu être "passée à côté" après avoir diffusé en ligne une publicité qui lui a valu de nombreuses accusations de racisme.

"Dans une vidéo publiée cette semaine, nous sommes passés à côté en pensant représenter les femmes de couleur, et nous regrettons profondément le tort que cela a causé", a déclaré la marque dans un message posté sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

La vidéo en question, une publicité d'une durée de trois secondes pour un savon liquide, montrait une femme noire enlever un tee-shirt pour laisser apparaître une femme blanche, qui elle-même enlève son tee-shirt et laisse apparaître une troisième femme brune au teint mat.

La publicité, initialement diffusée sur la page Facebook de Dove aux États-Unis et supprimée depuis, a été largement reprise et dénoncée par les internautes à travers le monde, le plus souvent dans un photo-montage montrant seulement les deux premières femmes.

"La publicité Dove est raciste, irresponsable, insensible, déconnectée, désagréable, et devrait recevoir le prix de l’oignon pourri", a ainsi tweeté lundi @LebonaMoleli.

"Vous pouvez faire bien mieux que +passer à coté+", a réagi la réalisatrice noire américaine Ava DuVernay sur le réseau social, estimant que le message d'excuse de Dove "aggrave l'affront".

"Être noir c'est être sale et indésirable?", a posté @Social_Heretic, appelant au boycott des produits Dove et Unilever.

Le mot clé #BoycottDove était largement repris sur le réseau social lundi matin.

A la Bourse de Londres à 10h10 GMT, le cours de l'action Unilever était en légère baisse de 0,31% dans un marché orienté négativement (0-20%).

En 2013 déjà, une marque de cosmétiques du géant Unilever avait dû présenter des excuses après la polémique créée par un concours en Thaïlande autour d'un produit éclaircissant la peau.

En 2011, Dove avait aussi été accusée de racisme pour une autre publicité présentant trois femmes, une noire, une métisse, une blanche. La femme noire était postée devant un panneau "Avant", présentant une peau sèche, tandis que la femme blanche était devant un panneau "Après", présentant une peau hydratée. La femme métisse se tenait entre les deux tableaux.

"Une publicité raciste fait de vous un suspect. Deux publicités racistes font de vous un coupable", a réagi @KeithBoykin sur Twitter.

Sur le site internet d'Unilever, Dove dit vouloir "continuer à utiliser les campagnes publicitaires comme autant d'opportunités pour redéfinir la beauté, défier les stéréotypes et célébrer ce qui rend les femmes uniques".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…