En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 409.43 PTS
+0.00 %
5 408.00
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 333.74
-
DAX PTS
12 561.02
-
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 644.05
+0.21 %

La Grèce table sur une croissance de 2,4% en 2018

| AFP | 248 | Aucun vote sur cette news
La Grèce a renoué avec la croissance en janvier 2017
La Grèce a renoué avec la croissance en janvier 2017 ( Brendan Smialowski / AFP/Archives )

Le gouvernement grec a dévoilé lundi le projet préliminaire du budget de l'Etat pour 2018 prévoyant une croissance de 2,4% pour 2018 et un excédent budgétaire primaire de 3,57% du PIB, dans un document publié par le ministère des Finances.

La Grèce a renoué avec la croissance en janvier 2017 après neuf ans quasi ininterrompus de récession ayant perdu presque un quart de son Produit intérieur brut (PIB).

Le projet de budget qui a été déposé au Parlement prévoit une croissance de "1,8% du PIB en 2017" et un excédent budgétaire primaire (hors service de la dette) de 2,2% du PIB contre 1,75% initialement prévu.

"L'année 2018 doit marquer la sortie de la Grèce des programmes de redressement", dictés par les créanciers du pays, UE et FMI, indique le document faisant allusion à la fin du programme en cours, prévu pour août 2018.

La Grèce se trouve sous la tutelle de ses créanciers depuis l'éclosion de la crise de la dette en 2010.

En 2015, un nouveau prêt accompagné de mesures d'austérité a été signé par le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras sur trois ans.

Selon le gouvernement, les prévisions du budget pour 2018 confirment "le rétablissement de la crédibilité des finances publiques, qui crée des bases pour le retour du pays sur les marchés".

La croissance est surtout due à "l'impact positif de la consommation privée, renforcée par la baisse du chômage", souligne le budget.

La Grèce continue d'être l'un des pays avec le plus haut taux de chômage de la zone euro, à 21,1% (au deuxième trimestre 2017).

Le gouvernement espère pour 2018 à faire baisser ce taux à 19%, selon le projet de budget.

Le centre des recherches économiques du patronat (Iove) a estimé lundi que le climat économique au mois de septembre s'est amélioré en Grèce, "ayant atteint son plus haut niveau depuis décembre 2014".

- Lourde imposition -

"L'amélioration s'inscrit surtout dans le secteur de construction et l'industrie mais le commerce de détail n'a pas connu de changement important", souligne le rapport mensuel de l'Iove.

Malgré cette embellie, l'Iove prévoit une croissance moindre qu'escompté par le gouvernement pour 2017 en raison de "la lourde imposition des ménages et des entreprises" qui affecte la consommation.

La dette publique, fardeau des finances du pays, reste toujours très élevée: en 2017, elle atteindrait 318,7 milliards d'euros, soit 176,8% du PIB. Elle serait de 327,9 milliards d'euros en 2018, reculant légèrement en pourcentage du PIB (à 175,6%).

La Grèce avait effectué une brève sortie sur les marchés obligataires en juillet, après trois ans d’absence, via une obligation à cinq ans légèrement mieux accueillie que la dernière, lancée en 2014 par le précédent gouvernement droite-socialiste.

A la suite du deuxième audit effectué par les créanciers en été, une tranche de 7,7 milliards d'euros de prêts a été débloquée.

Une nouvelle tranche de 5,5 milliards d'euros de prêts est prévue après le troisième audit, qui sera effectué d'ici la fin de l'année.

Cet audit est accompagné de nouvelles mesures concernant surtout la réforme de la fonction publique et des mesures de libéralisation du marché de l'énergie, ainsi qu'une accélération des privatisations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Prodways, filiale cotée de Groupe Gorgé, annonce ce matin l’acquisition de la société américaine Solidscape, filiale de Stratasys, spécialisée dans les machines d’impression 3D. La…

Publié le 17/07/2018

Casino a fait état d'une baisse de 3% de ses ventes au deuxième trimestre, à 8,9 milliards d'euros. En organique, elles ont progressé de 5,2% après +3,1% au premier trimestre. En données…

Publié le 17/07/2018

Boeing a conclu sa première journée au salon de Farnborough par la confirmation d'une commande de 75 B737 MAX par Jet Airways...

Publié le 17/07/2018

      Valeo communique les incidences de l'application des normes IFRS 15 et IFRS 9 sur l'information comparative de l'année 2017 PARIS, France, le 17…

Publié le 17/07/2018

Casino réalise un deuxième trimestre meilleur qu'attendu par le marché avec un chiffre d'affaires de 8,9 milliards euros, en recul de 3%, dont -7,6%...