En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 867.78 PTS
-0.17 %
4 862.50
-0.23 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-0.15 %
DAX PTS
11 136.20
-0.62 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.137
+0.04 %

La grand-messe annuelle de la tech, entre polémiques et tensions commerciales

| AFP | 265 | 1 par 1 internautes
Des les allées du CES de Las Vegas, le 11 janvier 2018
Des les allées du CES de Las Vegas, le 11 janvier 2018 ( Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

En présentant des milliers d'appareils électroniques, du panier pour chien connecté à la voiture du futur, le secteur technologique tentera lors de son show annuel à Las Vegas de faire oublier tensions commerciales et crise de confiance après une année marquée par les polémiques.

Le "tout connecté" bardé d'intelligence artificielle devrait être une fois de plus le fil conducteur du Consumer Electronics Show (CES), du 8 au 11 janvier, et se décliner sous toutes ses formes: santé, transports, loisirs, agriculture, sports...

Télés dernier cri, robots doués d' "émotions" et une multitude d'appareils à commande vocale devraient attirer l'attention des visiteurs, qui attendent aussi d'éventuelles nouveautés du côté des écrans roulables ou pliables.

Ce salon gigantesque --4.500 exposants répartis sur 250.000 mètres carrés dans tout Las Vegas-- se déroulera cette année néanmoins dans un climat particulier après une série de scandales et de controverses, en particulier sur la gestion des données personnelles, qui ont bien écorné l'image des géants technologiques et entamé la confiance des consommateurs.

"Je pense que 2019 sera une année de défis liés à la confiance dans le secteur technologique", estime ainsi Bob O'Donnell, analyste chez Technalysis Research.

Des données, des données et encore des données

(ILLUSTRATION) Les consommateurs sont inquiets de l'exploitation de leurs données par les grandes plateformes
(ILLUSTRATION) Les consommateurs sont inquiets de l'exploitation de leurs données par les grandes plateformes ( Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Car les milliers d'objets connectés qui seront présentés au CES se trouvent au coeur de la problématique de la protection des informations personnelles: ils collectent les données de l'utilisateur, par exemple pour anticiper ses goûts en matière de musique (enceintes intelligentes) ou déterminer s'il aura besoin de soins médicaux (bracelets santé...).

Tout l'écosystème des objets connectés repose sur l'exploitation de ces données, et donc sur la confiance des usagers dans le fait qu'elles ne finiront pas dans la nature, une inquiétude largement justifiée par les scandales autour de Facebook, Google et autres plateformes.

"Le grand public est prudent, du fait des derniers événements", souligne Roger Kay, analyste chez Endpoint Technologies Associates. "Cette circonspection va peser sur le secteur".

Les entreprises présentant des produits censés sécuriser la vie numérique des utilisateurs pourraient donc attirer particulièrement l'attention cette année, comme les appareils qui cryptent les données ou obstruent les micros des enceintes connectées.

La reconnaissance faciale, popularisée par les derniers modèles d'iPhone, devrait aussi se retrouver dans moult appareils (voitures, miroirs...). Ce thème déclenche lui aussi régulièrement inquiétudes, voire polémiques, les consommateurs pouvant craindre de se sentir surveillés, ou en raison des usages parfois controversés de cette technologie, notamment par les forces de l'ordre.

Véhicules autonomes --y compris un tracteur -- et connectés seront encore cette année largement présents, avec la plupart des grands constructeurs et équipementiers venus vanter leurs dernières avancées.

- Tensions commerciales -

Le dernier CES de Las Vegas a rassemblé près de 4.000 exposants en janvier 2018
Le dernier CES de Las Vegas a rassemblé près de 4.000 exposants en janvier 2018 ( Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Autre ombre au tableau, la Consumer Technology Association (CTA), organisatrice du CES, reconnaît elle-même que les taxes douanières punitives et les tensions entre les deux puissances économiques --et leaders dans la technologie-- que sont les Etats-Unis et la Chine font du mal au secteur.

Selon les calculs de la CTA, les taxes douanières sur les produits technologiques ont été multipliées par plus de sept en un an, pour atteindre 1,3 milliard de dollars en octobre. Le secteur a aussi payé 122 millions de dollars de plus pour des importations liées à la 5G, l'internet mobile nouvelle génération censé donner un coup d'accélérateur aux innovations technologiques.

Les tensions sont d'autant plus inquiétantes pour le secteur que c'est en Chine que les entreprises américaines fabriquent l'essentiel de leurs produits et que la Chine est également l'un de leurs principaux marchés.

Pour Bob O'Donnell, "les gens sont inquiets à l'idée que ces taxes entraînent des hausses de prix" et cela "va peser sur le CES".

Enfin, comme beaucoup de ses confrères, Carolina Milanesi, de chez Creative Strategies, ne s'attend pas à des produits révolutionnaires à Las Vegas. "Les grands changements à venir, qui modifieront fondamentalement un grand nombre de secteurs, c'est une évolution sur plusieurs années", avance-t-elle, estimant que la "tech" se trouve dans une sorte de période de transition.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Au titre de son troisième trimestre 2018/2019, Oeneo affiche un chiffre d’affaires de 65,7 millions d’euros, en hausse de 15,6% (+12,8% à périmètre et taux de change constants). Une…

Publié le 21/01/2019

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 21/01/2019

Soitec a réalisé son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2018-2019 (clos fin décembre). Ainsi, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a dévoilé un chiffre d`affaires…

Publié le 21/01/2019

Le groupe Vicat annonce avoir conclu son accord d’acquisition avec les actionnaires de la société Ciplan (Cimento do Planalto), au Brésil. Dans ce contexte, Vicat détient désormais une…

Publié le 21/01/2019

Abeo et Vogo annoncent un partenariat, dans le but de valider commercialement au cours du premier semestre 2019 une nouvelle offre à destination des clients d’Abeo. Celle-ci repose sur une…