5 438.09 PTS
+0.46 %
5 391.50
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 338.84
+0.50 %
DAX PTS
12 450.15
+0.22 %
Dowjones PTS
24 083.83
+0.25 %
6 513.94
+0.00 %
Nikkei PTS
22 319.61
+0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La France "prête à augmenter sa contribution" au budget européen

| AFP | 429 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron, devant le parlement européen le 17 avril 2018
Emmanuel Macron, devant le parlement européen le 17 avril 2018 ( Frederick FLORIN / AFP/Archives )

La France "est prête à augmenter sa contribution" au budget européen dans le cadre du prochain budget pluriannuel de l'UE après 2020, a affirmé mardi le président français Emmanuel Macron devant le Parlement européen.

"Ce budget, que nous allons discuter, doit exprimer un projet politique de cohérence, d'efficacité et de convergence", a dit M. Macron, assurant que "la France est prête à augmenter sa contribution" pour atteindre ces objectifs.

"Mais pour cela, c'est une refondation du budget lui-même qu'il faut envisager", a-t-il ajouté lors d'un débat en plénière, plaidant notamment pour que l'UE crée "de nouvelles ressources propres (...) sur le numérique comme sur certaines ressources énergétiques".

Il a également estimé qu'il faudrait supprimer "les rabais qui ne sauraient survivre au Brexit" et financer "dignement l'action européenne en matière de défense et d'immigration.

Le président français a insisté pour que l'attribution de fonds européens se fasse à l'avenir selon "des critères de convergence en matière fiscale et sociale notamment".

"Nous ne devons renier aucune ambition des politiques existantes, mais nous devons ajouter des ambitions nouvelles que nous portons. C'est en ce sens que la France oeuvrera dans les prochains mois", a-t-il ajouté.

Les pays européens sont déjà en train de préparer le budget pluriannuel de l'UE pour la période qui s'ouvrira après le Brexit et la période de transition qui devrait suivre le retrait du Royaume-Uni de l'Union.

Ce départ britannique crée un casse-tête pour les 27, en laissant un "trou" dans les finances européennes, évalué entre 12 à 15 milliards par an par la Commission européenne.

Et cette perte survient au moment où l'UE doit financer de nouvelles politiques dans le domaine de la migration et de la défense notamment.

Face à ce double défi, la Commission propose aux Etats membres un cocktail d'économies à réaliser et de nouvelles ressources à trouver. Elle leur demande aussi d'accepter une hausse de leurs contributions au budget européen, qui représente quelque 1.000 milliards d'euros pour la période 2014-2020.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Total dévoile des résultats trimestriels en progression dans le sillage des cours du brut et de la hausse de la production...

Publié le 26/04/2018

Le nouvel appel à la grève de trois syndicats de pilotes ne passe pas chez la direction d'Air France...

Publié le 26/04/2018

Le scandale Cambridge Analytica sur d’importantes fuites de données personnelles n’a pas empêché Facebook de réaliser des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre. Le numéro un…

Publié le 26/04/2018

Engie a regardé le dossier Direct Energie mais n'a pas donné suite...

Publié le 26/04/2018

Safran (+2,87% à 93,12 euros) signe la plus forte progression du CAC 40, dans le sillage d’une solide publication du premier trimestre 2018 où se dessine un discours rassurant concernant…