En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0.22 %
5 859.5
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 613.14
+0.17 %
DAX PTS
13 146.74
+0.58 %
Dow Jones PTS
27 831.49
-0.18 %
8 382.11
+0.33 %
1.109
-0.01 %

La féminisation des métiers de la tech en panne, voire en recul, selon une étude

| AFP | 305 | Aucun vote sur cette news
La féminisation des métiers de la tech ne progresse pas, voire recule, selon les indicateurs rassemblés par une étude du cabinet Global Contact
La féminisation des métiers de la tech ne progresse pas, voire recule, selon les indicateurs rassemblés par une étude du cabinet Global Contact ( Frederic J. BROWN / AFP/Archives )

La féminisation des métiers de la tech ne progresse pas voire recule, selon les indicateurs rassemblés par une étude du cabinet Global Contact remise mercredi au secrétaire d'Etat chargé du numérique, Cédric O.

"Il n’y a pas de fatalité et nous devons, entreprises et gouvernement, agir pour inverser la tendance dans les prochaines années", a déclaré le secrétaire d'Etat, cité dans un communiqué de Global Contact. Le gouvernement entend agir notamment avec une loi sur "l'émancipation économique des femmes" qui sera présentée en 2020, a précisé Cédric O.

Selon les chiffres de l'étude baptisée "Gender Scan", le nombre de femmes diplômées de la tech (enseignement supérieur, numérique et ingénierie) a baissé de 6% en France, passant de 35.746 à 33.709 entre 2013 et 2017.

La diminution provient "de la chute de la proportion de femmes dans les cycles courts (...) et la stagnation ou la légère diminution observées au niveau des maîtrises", selon l'étude.

Sur la seule branche du numérique, le nombre de femmes diplômées baisse de 2%, passant de 4.067 diplômées en 2013 à 3.892 en 2017.

Ces évolutions sont à rebours de celles constatées dans l'Union européenne, où les effectifs de femmes diplômées progressent de 2% dans la tech, et de 23% dans le numérique.

La baisse du nombre de diplômées s'accompagne d'une baisse de la mixité dans le milieu professionnel, note l'étude. Les femmes ne représentaient que 17% des effectifs dans le numérique en 2018, contre 20% en 2009.

Pourtant, "la satisfaction des femmes dans la tech en France est au plus haut comparée à celle observée à l'international", note l'étude. "L'engagement effectif des entreprises du secteur en France génère un niveau de satisfaction des femmes de la tech nettement supérieur à celui observé à l'étranger en ce qui concerne l'organisation du travail et l'équilibre" vie professionnelle/vie privée.

Le tableau est moins satisfaisant sur les questions d'égalité de salaire et d'accompagnement professionnel, avec un niveau de satisfaction inférieur à celui observé à l'étranger, selon l'étude.

Pour son auteure Claudine Schmuck, qui travaille depuis dix ans sur ces sujets, la satisfaction des femmes travaillant dans la tech est une des raisons d'espérer une amélioration de la mixité dans les années à venir, à rebours de l'évolution constatée récemment.

Mais selon elle, il reste urgent de mieux coordonner les initiatives prises dans le système scolaire pour éviter que les jeunes filles ne se détournent des formations scientifiques et techniques.

"Il y a pléthore d'actions", menées par de "multiples acteurs sans aucune coordination", a-t-elle déclaré à l'AFP. "Nous avons proposé au gouvernement de cartographier ces initiatives" et de mieux évaluer leur efficacité.

En Allemagne, le nombre de femmes diplômée dans le numérique a bondi de 53% entre 2017 et 2013. Angela Merkel a "contribué à cette dynamique" en soutenant dès son arrivée au pouvoir le "Girl's day", estime Claudine Schmuck: pour une journée, les filles sont invitées à se lancer sur des activités techniques traditionnellement considérées comme masculines, tandis que les garçons s'essaient à des activités considérées comme féminines - le soin des autres par exemple.

L'étude Gender Scan a été réalisée sur la base de données Eurostat, et d'une enquête en ligne réalisée dans 130 pays auprès de 15.000 répondants, dont 3.597 en France.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2019

Sur le front commercial, la prudence demeure avant la date-butoir du 15 décembre...

Publié le 11/12/2019

Au titre du 1er semestre de son exercice 2019/20, Abéo affiche un chiffre d'affaires de 121,9 ME en croissance de 10,8% par rapport à la même période...

Publié le 11/12/2019

Le PDG de Robertet, Philippe Maubert, affirme ce mercredi dans un bref communiqué que l'indépendance de sa société "n'est pas négociable"...

Publié le 11/12/2019

Bertrand Restauration a annoncé ce mercredi avoir achevé son offre publique d'achat simplifiée sur les actions du Groupe Flo, initiée le 21 novembre dernier en collaboration avec Financière Flo,…

Publié le 11/12/2019

Des perturbations et des retards restent néanmoins possibles...