En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 474.48 PTS
-0.36 %
5 464.00
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 383.67
-0.31 %
DAX PTS
12 364.77
-0.53 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.00 %
7 531.07
+0.00 %
1.181
+0.53 %

La dépollution des sous-marins nucléaires démarre à Cherbourg

| AFP | 377 | Aucun vote sur cette news
Le sous-marin nucléaire Le Tonnant entre dans le port de Cherbourg, le 11 septembre 2018
Le sous-marin nucléaire Le Tonnant entre dans le port de Cherbourg, le 11 septembre 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP )

Les opérations de dépollution, désamiantage et déconstruction de la première génération de sous-marins nucléaires français ont officiellement débuté mardi à Cherbourg (Manche), avec l'arrivée d'un des bateaux sur le chantier, a annoncé Naval Group.

Le Tonnant est progressivement entré, entre 8h00 et 9h00, dans le bassin de déconstruction, où vont être conduites les opérations, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ce sous-marin est le premier de cinq sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE), de 7.000 tonnes chacun pour 120 mètres de long et dix mètres de diamètre qui vont être dépollués et déconstruits à Cherbourg d'ici à 2027 (18 mois par sous-marin). Leur démantèlement nucléaire a lui été achevé en 2017.

Environ 87% de la masse solide (hors liquide) va être "valorisée. Ce qui reste concerne principalement l'amiante, des composants liés, dans des peintures ou des revêtements", pour "quelque chose d'inférieur à 100 tonnes, de la classe 100 tonnes" de déchets amiantés, a précisé Thierry Tesson, directeur des opérations à la direction générale de l'armement (DGA) devant la presse.

Ce marché d'environ 120 millions d'euros, pour les cinq SNLE, a été attribué par la DGA à Naval Group qui a confié à Néom, filiale de Vinci, le désamiantage, et à Veolia la déconstruction elle-même (évaluée à 40 millions d'euros).

"Aujourd'hui, on peut quand même avouer que sur cette première génération de sous-marins, on s'est effectivement pas préoccupé (au moment de la conception, ndlr) de l'art et la manière avec laquelle, on allait déconstruire ces coques", a expliqué M. Tesson interrogé sur ce point par un journaliste.

Une soixantaine de personnes seront mobilisées sur ce chantier, dont une dizaine issues de Naval Group, selon le groupe qui emploie 2.400 personnes à Cherbourg.

Selon la DGA, le coût du démantèlement nucléaire des SNLE est du même ordre de grandeur que celui de la déconstruction. Le coût de construction d'un SNLE était de plusieurs milliards d'euros, selon la même source.

Le Tonnant a été en service 18 ans, de 1980 à 1999. Quatre autres SNLE doivent ensuite être dépollués et déconstruits, dans un ordre qui reste à déterminer: Le Terrible (1973-1996), Le Foudroyant (1974-1998), l'Indomptable (1976-2005), L'Inflexible (1985-2008). Cette première génération de sous-marins nucléaires français inclut également Le Redoutable (1971-1991) qui a déjà été démantelé pour être transformé en musée, pour la Cité de la mer à Cherbourg.

Les Etats-Unis ont déjà mené la déconstruction d'une trentaine de sous-marins nucléaires, selon la DGA.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Banco BPM a choisi le logiciel sous licence Cristal de Worldline, spécialiste des paiements et des services transactionnels, pour l'implémentation de sa plateforme Instant Payment. La solution de…

Publié le 24/09/2018

L’équipementier automobile et aérospatiale Lisi a finalisé l’acquisition de 100 % des actifs de Hi-Vol Products, un fabricant américain de composants mécaniques de sécurité pour…

Publié le 24/09/2018

Gilbert Dupont réitère sa recommandation Accumuler sur le titre Neopost, assortie d’un objectif de cours de 26 euros, alors que le spécialiste du traitement du courrier doit dévoiler ses…

Publié le 24/09/2018

Cette coopération vise à développer et industrialiser des architectures de diodes et transistors de puissance avancées en nitrure de gallium sur silicium (GaN-on-Si)  La…

Publié le 24/09/2018

EDF Renewables North America a signé un partenariat stratégique avec EnterSolar dans le cadre duquel la filiale d'EDF va prendre 50% du capital du...