En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
-
5 187.50
-
SBF 120 PTS
4 120.70
-
DAX PTS
11 423.28
-
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
-0.38 %
1.133
-0.02 %

La CPME suspend sa participation à la négociation sur l'assurance chômage

| AFP | 287 | 1 par 1 internautes
Le président de la CPME François Asselin, le 12 décembre 2018 à Paris
Le président de la CPME François Asselin, le 12 décembre 2018 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

La CPME a annoncé lundi suspendre sa participation à la négociation sur l'assurance chômage, pour protester contre la "détermination" du président Emmanuel Macron à mettre en place le bonus-malus sur les contrats courts, auquel le patronat est opposé.

La CPME "suspend, jusqu'à nouvel ordre, sa participation aux négociations en cours sur l'assurance chômage", écrit-elle dans un communiqué. Le Medef a indiqué à l'AFP qu'il réagirait après la réunion de sa direction prévue dans la matinée.

"Le président de la République, faisant fi de la lettre de cadrage pourtant écrite par le gouvernement, a réaffirmé vendredi sa détermination de mettre en place un bonus-malus sur les contrats courts", ajoute cette fédération représentant les PME.

Pour elle, "tous les efforts menés par les négociateurs pour +déprécariser+ les contrats courts ont ainsi été balayés d'un revers de main".

La CPME dit être opposée à "une nouvelle forme de taxation des entreprises qui créent des emplois", estimant que ce serait "dévastateur" pour l'économie française et pour l'emploi. Elle a demandé des "clarifications sur la volonté réelle du président de la République de laisser une chance d'aboutir à une autre solution, par le dialogue et la négociation sociale", "sans la moindre réponse".

Lors de sa rencontre avec des citoyens dans la Drôme, le président Macron a réaffirmé jeudi sa volonté de réguler les contrats courts par un système de "bonus malus", consistant à moduler les cotisations chômage de l'employeur en fonction du taux de rupture de contrats de travail.

Les négociations sur la réforme de l'assurance chômage ont été prolongées mardi jusqu'au 20 février, butant notamment sur la question du bonus-malus.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

L'opération doit être finalisée en mars 2019....

Publié le 21/02/2019

Soft Computing enregistre un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros (40,5 ME en 2017)...

Publié le 21/02/2019

14 véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS ont été labellisés "Origine France Garantie"...

Publié le 21/02/2019

Cette acquisition d'actions Locindus s'inscrit dans le cadre de l'offre publique de retrait...

Publié le 21/02/2019

Après plusieurs mois de travail, Cecurity...